Le Camembert pasteurisé passe mal en Normandie

D'ici 2020, le camembert AOP deviendra le "Camembert de Normandie", celui au lait cru sera le "véritable camembert de Normandie". / © MaxPPP/Christian Watier
D'ici 2020, le camembert AOP deviendra le "Camembert de Normandie", celui au lait cru sera le "véritable camembert de Normandie". / © MaxPPP/Christian Watier

Au salon de l'agriculture, les puristes du Camembert se sentent trahis. Un accord de principe vient d’être trouvé entre les producteurs de Camembert au lait cru AOP de Normandie et les industriels. D’ici deux ans, le Camembert de Normandie pourra être fabriqué à 100 % avec du lait pasteurisé.

Par SN

Les amoureux du vrai Camembert font grise mine

En assouplissant le cahier des charges de l'appellation d'origine protégée du camembert, les risques de froisser les puristes et les Normands étaient grands. Patrick Mercier, le président de l'organisme et de défense de gestion du "Camembert de Normandie" assume quand il est interpellé sur le sujet qui agite les conversations des allées du Salon International de l'agriculture. Le Camembert de Normandie pourra être fabriqué d'ici deux ans avec du lait pasteurisé et non plus au lait cru.

Les industriels qui vont entrer dans l'AOP, vont devoir revoir leurs méthodes de production. On s'attend à une amélioration de la qualité gustative de leurs camemberts.

explique Patrick Mercier à Ouest-France




Camembert « de Normandie », « fabriqué en Normandie » ou encore simplement « Camembert », toutes ces appellations ne sont peut-être pas très différentes pour les consommateurs mais pour les producteurs de Camembert de Normandie elles sont dérangeantes voire trompeuses.

Leur guerre avec les industriels, qui dure depuis près de 10 ans, pourrait prendre fin. Leur dernière réunion a eu lieu mercredi 21 février à Paris au siège de l'INAO, l'institut National de l'Origine et de la qualité, et elle a en enfin débouché sur un accord de principe.



Ce qui change d’ici 2020 : 
  • La dénomination "fabriqué en Normandie" va disparaître, et l'AOP devient "Camembert de Normandie". En contrepartie, les critères de l'AOP seront assouplis pour permettre aux industriels d'en bénéficier.

Ainsi, la zone de production AOP devrait être étendue. Le lait pourra être pasteurisé et issu de vaches de race normande pour seulement 30 % et non plus 50%.


  • L'AOP sera également valorisé avec l'appellation "véritable camembert de Normandie" qui concernera les producteurs de camembert AOP au lait cru et moulé à la louche. 

Avec cet assouplissement, et pour fournir les industriels, 1 500 à 2 000 producteurs de lait supplémentaires devraient rejoindre la filière AOP ce qui devrait revaloriser la race normande et les revenus des producteurs.



Explications d'Aurélie Misery:

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus