Des écoliers de l'Orne ont pu discuter avec Thomas Pesquet en direct : "Over" !

Une poignée d'établissements scolaires français auront eu cette chance pendant toute la mission du spationaute normand et parmi eux, des élèves du Perche. Depuis plusieurs mois, ils s'entrainent et ils étaient en direct avec lui ce samedi 26 juin. Heure du contact avec l'espace : 11H25.

"On s'ennuie un peu parfois de nos proches mais on a une mission à finir- Tout va bien- over" Les élèves ont pu poser de nombreuses questions à Thomas Pesquet et en direct
"On s'ennuie un peu parfois de nos proches mais on a une mission à finir- Tout va bien- over" Les élèves ont pu poser de nombreuses questions à Thomas Pesquet et en direct © Florent Turpin- France Télévisions

Avant, ils ont monté une antenne près de l'école pour pouvoir établir une liaison radio avec l'ISS. Et au moment de l'échange tous sont parvenus au défi : ponctuer leurs interventions d'un point final exprimé avec un mot anglais : "Over". 

Comment parler avec Thomas Pesquet

Pour leur répondre Thomas Pesquet était situé auprès de l'emetteur à l'avant du vaisseau spatial. A 11H25, ce samedi 26 juin 2021, les élèves  de Bellême, Nocé et du pôle scolaire Igé-Le Gué dans l'Orne étaient tous réunis pour cet échange si incroyable et attendu.

Ils étaient donc prêts aussi (mais sur terre) pour poser leurs questions préparées avec attention depuis de longs mois. "Ils savent ce qu'ils ont à faire, pas de soucis. Il y a eu de nombreuse répétitions", explique leur enseignante. 

Les petites attentions de Thomas Pesquet

"Hé Buongiorno ragazzi", leur lance tout content le spationaute, originaire de Normandie, comme eux. C'est donc en Italien qu'il les accueille de là-haut et il enchaîne avec de l'anglais : "Yes I'm ready for the questions- Over"

Sans perdre de temps, Abigaelle lui pose la première question, un peu stressée, sous le regard médusé de ses camarades. Heureusement, elle leur tourne le dos, face à l'ordinateur qui permet ce moment d'échange magique.

Avec Thomas Pesquet

"Que faites vous comme expérience en ce moment ? Over?"- A peine une seconde s'écoule et très naturellement, Thomas Pesquet, lui répond "Bonjour Abigaelle" et il la tutoie. "Tu sais on fait beaucoup d'expériences. Hier on en a fait une sur les métaux. On fait fondre des métaux et on observe le processus- voilà- over"

Quelques heures après ce moment d'échange, Thomas pesquet postait ses derniers souvenirs comme cette vue à ne pas regarder si on a les vertiges :

"Il est très gentil"

Dans le groupe Léo reconnait que l'exercice est stressant tellement c'est impresionnant d'imaginer parler à quelque'un de célèbre, tout là haut. 

Mais il est tellement gentil de répondre à nos questions qu'après on se sent mieux. Et il nous appelle par nos prénoms. C'est un moment historique !

Léo, correspondant chanceux de Thomas Pesquet

Thomas pesquet expliquera aux enfants que le plus difficile dans l'espace est la gestion des déchets. Petit clin d'oeil aux questions qui se posent aussi sur Terre, aujourd'hui. De quoi susciter des vocations et nourrir bien des réflexions parmi tous ces jeunes encore tout étourdis et la tête dans les étoiles. 

Les écoles du Perche avaient fait la demande en septembre dernier avec un gros dossier pédagogique à fournir. Une station radioamateur s'est chargée de la liaison radio entre les écoles et l’ISS. "Flotter c'est comme avoir des supers pouvoirs", leur explique Thomas Pesquet en dix longues minutes d'échanges. Il a même accepté leur ultime demande : donner son nom à leur école !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
thomas pesquet le spationaute normand culture sciences espace