La ville de Flers se dote d'une police municipale pour lutter contre les incivilités

Le maire de Flers Yves Goasdoué et les agents de la nouvelle police municipale
Le maire de Flers Yves Goasdoué et les agents de la nouvelle police municipale

Flers était l'une des rares communes de 15 000 habitants à ne pas disposer d'une police municipale. Plusieurs incidents ont perturbé la vie des habitants ces dernières années. La municipalité entend ainsi lutter contre les incivilités.

Par CM et NC

Ils ont pris leurs fonctions le 1er janvier dernier. Avec la nouvelle année, de nouveaux uniformes ont fait leur apparition dans les rues de Flers. Le 27 mars 2017, le conseil municipal a entériné la création d'une police municipale de proximité. La commune de 15 000 habitants était jusqu'à présent l'une des dernières en France à ne pas en disposer. Cinq agents (dont un chef de police et un maître-chien) ainsi que trois agents de surveillance de la voie publique (ASVP) ont été recrutés.

"Ce seront essentiellement des missions de proximité, de contact avec la population. La population de Flers a besoin d'être rassurée", explique Yves Goasdoué, le maire de Flers. Selon la municipalité, la ville n'est pas confrontée à proprement parler à de la grande délinquance mais plutôt à une montée des incivilités. Ces dernières années ont été émaillées de plusieurs incidents plus on moins graves: des cortèges de mariage un peu bruyants jusqu'aux voitures brûlées en octobre dernier. Deux ans auparavant, un cocktail molotov a avait même été lancé sur le domicile du maire après l'interpellation de deux dealers.


Concrètement, le travail des policiers municipaux de Flers va consister essentiellement à patrouiller dans la vie, notamment aux abords des établissements scolaires (les incivilités étant d'avantage commises par des mineurs selon la Ville ), des commerces et dans les transports. "La police nationale fait son travail. A ma demande, les effectifs ont été remontés à un niveau correct: ils ont pu être à un moment donné très insuffisants. Nous avons un travail à mener en commun dans le cadre d'une convention de coordination que nous avons établie et il n'y aura pas de guerre des polices", souligne Yves Goasdoué.

Pour la commune, ce nouveau dispositif a un coût: 300 000 à 400 000 euros. Elle va également investir dans un système de vidéosurveillance: une cinquantaine de caméras devraient être installées dans la ville durant les prochains mois.

Reportage de Nicolas Corbard et Damien Migniau
Intervenants:
- Christophe Pupetto, responsable de la police municipale de Flers
- Yves Goasdoué, maire de Flers

Une police municipale à Flers

En France, les effectifs de police municipale ont augmenté de près de 10% entre 2012 et 2016, passant de 19 479 agents à 21 454.

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus