Le FN arrive en tête au premier tour des élections régionales dans l'Orne

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

Le parti de Marine Le Pen confirme son implantation dans ce département rural de la Basse-Normandie en arrivant en tête du premier tour des Régionales 2015 avec 30% des voix. La gauche résiste dans les grandes villes.

En mars dernier, le Front National avait sorti le champagne au soir du premier tour dans l'Orne: le parti de Marine Le Pen était arrivé en première position des "étiquettes" politiques en termes de suffrages exprimés (25,44%) et s'était qualifié pour le second tour dans 16 des 21 cantons du département. Neuf mois plus tard, il confirme qu'il s'est bien installé dans l'Orne. Ce dimanche soir, la liste emmenée par Nicolas Bay recueille 30% des suffrages et pointe ne première position devant Hervé Morin (28,7%).


Dans 42 communes ornaises, le FN recueille plus de 40% des voix et atteint ou dépasse la barre des 50% dans huit communes avec un record à Vidai, 78 habitants, où il obtient 65% des voix.

Reportage de Damien Migniau et Jean-Michel Guillaud
Intervenants:
- Raymond Herbreteau, maire des Ventes-de-Bourse (FN)
- Corentin Pecqueux, responsable des jeunes du FN

Orne: la joie des militants FN au soir du premier tour des régionales 2015


Cette domination frontiste est moins visible dans les grandes villes du département, plutôt acuqises à la gauche. La liste PS-PRG arrive en première position dans ses bastions, à Alençon (la ville du député-marie PS Joaquim Pueyo), Argentan (celle de l'actuelle président PS de Basse-Normandie Laurent Beauvais) et Flers (ville du député maier apparenté PS Yves Goasdoué). Seul l'Aigle voit la droite arrivée en tête avec 30,6% des voix pour la liste UDI-LR-Modem, suivie du FN avec 27,9% des voix.