GDE: le bras de fer continue avec une nouvelle plainte

Publié le Mis à jour le
Écrit par Julien Elie

Une nouvelle plainte a été déposée la semaine dernière contre le site d'enfouissement de déchets automobiles de Nonant-le-Pin dans l'Orne. Alors que l'imbroglio juridique se poursuit, les opposants au projet dénoncent une "étude d'impact avec des informations erronées".

C'est une énième attaque des associations d'opposants au projet d'enfouissement de déchets automobiles de Guy Dauphin Environnement (GDE). Après les multiples plaintes déposées contre l'entreprise qui s'est installée à Nonant-le-Pin (Orne), les deux associations Nonant Environnement et Sauvegarde des Terres d'Elevage reprennent espoir.

Les experts du laboratoire d'hydrogéologie de l'université Pierre et Marie Curie se sont penchés sur l'étude d'impact déposées par GDE en 2006 pour obtenir l'autorisation d'exploitation du site. "Leurs conclusions sont inquiétantes" selon les anti-GDE.

Alors que l'entreprise estime que le manque a gagné par le blocage du centre d'enfouissement (pendant un an) s'élève à 16 millions d'euros, les deux associations ont déposé plainte auprès du procureur de la république du tribunal d'Argentan pour faux et usage de faux.

Elles considèrent que les informations de l'étude d'impact étaient faussées par GDE. Alors que le groupe espérait une réouverture du site de Nonant-le-Pin en septembre, cette plainte relance une bataille judiciaire qui n'en finit pas. 150 000 tonnes de déchets devaient être supprimés par an. Pour le moment, l'entreprise ne souhaite pas réagir. Elle préfère attendre les documents officiels.

Reportage d'Hélène Jacques et Carole Lefrançois

Intervenante:

-Noëlle Sandoz, présidente Nonant Environnement

durée de la vidéo: 01 min 43
Une nouvelle plainte contre GDE