• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

GDE lâche prise à Nonant-Le-Pin et s'apprête à vendre les terrains du centre d’enfouissement aux éleveurs de la région

Le site de Nonant-Le-Pin pourrait retourner à l'élevage / © PQR-Maxppp
Le site de Nonant-Le-Pin pourrait retourner à l'élevage / © PQR-Maxppp

Coup de théâtre dans le long dossier GDE qui oppose les associations de riverains et d'éleveurs au géant des déchets, Guy Dauphin Environnement. Le site de Nonant-Le-Pin devrait être vendu aux éleveurs qui veulent sanctuariser les lieux après tant d'années de lutte.

Par Alexandra Huctin

On est peut-être au terme de l'affaire GDE de Nonant-le-Pin. Alors que les relations étaient à nouveau très tendue entre l'industriel et les avocats des associations, GDE leur tend la main .

 Ces dernières semaines les associations s'interrogeaient sur les ambitions de GDE qui semblait ne plus vouloir leur vendre le site mais plutôt céder une autre proposition, sans garantie pour l'avenir : 


Ce 26 juin 2019, les représentants des opposants à GDE avaient rendez-vous en préfecture de l'Orne pour une médiation. Et ils sont ressortis surpris et heureux.
La préfète de l'Orne  leur a ofifciellement annoncé le revirmeent de situation.
GDE accepte de leur céder leur site et les 50 hectares qui entourent les bâtiments construits. Il ne reste plus qu'à fixer un prix. Les experts vont pouvoir se mettre au travail.

Vidéo France 3 Normandie - Jacques Carles avocat de Sauvegarde Terre d'Elevage annonce que "GDE serait prêt à leur céder les terres" de Nonant- Le- Pin . "GDE serait prêt à céder la partie qui entoure le centre stockage, reste à trouver un prix"


 
Jacques Carles : "GDE serait prêt à nous vendre Nonant"
 

Des experts vont donc être mandatés dans chaque camp pour évaluer la vente 



Nous sommes contents et soulagés. On ne comprend pas pourquoi ce revirement de situation mais le principal c'est de pouvoir enfin un de ces jours dormir tranquilement Noelle Sandoz, mobilisée depuis le premier jour de l'ouverture du site en 2013


Les opposants préferent rester prudents et ne se réjouiront vraiment que le jour de la vente effective.
 

Un pôle pour le trôt ou une coopérative des métiers du cheval ?


Que vont-il faire de ces 50 hectares ? 
Une location des hangars sera probablement proposée à Biocombustible (filière bois) qui voulait acquérir le site également. Et le reste des terres pourrait devenir un pôle trôt ou une coopérative des métiers du cheval. "On va recontacter tous les gens qui nous avaient soumis des propositions", s'exclame Jacques Carles.


Il y a quelques jours, GDE leur accordait déjà une grosse surprise en se désistant du procès en diffamation fait aux administrateurs d'une page Facebook qui relayait au coeur du conflit des propos mal acceptés par le camp adverse. 

La société Guy Dauphin Environnement a annoncé ce 25 juin se retirer dans la procédure menée à l’encontre des administrateurs d’une page Facebook, pour des propos relayés, en 2015.
Un soulagmeent énorme pour ces trois personnes à qui GDE réclamait de grosses sommes d'argent.
 

C'est donc une période de rapprochement entre toutes les parties. Les cicatrices vont peut-être pouvoir se refermer peu à peu et les pages se tourner. 

Sur le même sujet

Leprévost et Staut/ parcours à Rotterdam le 23/08/2019- Images FEI

Les + Lus