La guerre du camembert n'est pas terminée: les défenseurs du lait cru passent à l'offensive

© J. Pfeiffer/picture alliance / Arco Images/Newscom/MaxPPP
© J. Pfeiffer/picture alliance / Arco Images/Newscom/MaxPPP

En 2021, le "camembert de Normandie" pourra être fabriqué au lait pasteurisé. Les défenseurs du lait cru, dont plusieurs grands chefs, ont co-signé une tribune ce mardi dans les colonnes de Libération pour dénoncer un "assassinat". Une pétitition a également été lancée.

Par CM

"C'est le camembert de Normandie AOP au lait cru qu'on assassine". C'est le cri d'alarme lancé ce mardi dans les colonnes de Libération  par Véronique Richez-Lerouge, la présidente de l’association Fromages de terroirs. Plusieurs grands chefs étoilés Olivier Roellinger, Sébastien et Michel Bras, Anne-Sophie Pic ou Michel et César Troisgros cosignent cette tribune dénonçant l'accord conclu le 21 février dernier. En parallèle, une pétition a été lancée sur le site change.org


"Le plus populaire des fromages tricolores, le calendos, né dans les limbes de la Révolution française au coeur du bocage normand, va basculer dans la pasteurisation", s'indignent les signataires de la tribune publiée ce mardi 15 mai. Après 10 ans de bataille, les acteurs de la filière sont en effet parvenus à un compromis le 21 février dernier. En 2021, deux appellations coexisteront: le "Véritable camembert de Normandie", le haut de gamme, fabriqué au lait cru et moulé à la louche, et le "camembert de Normandie", au cahier des charges moins contraignant et autorisant notamment l'utilisation de lait pasteurisé. "L’une respecte la tradition et le palais du consommateur ; l’autre, de piètre qualité gustative, a pour vertu essentielle d’être adaptée au modèle économique mortifère de la grande distribution", estiment les défenseurs du lait cru.

"le droit au bien-manger pour tous"

Au-delà d'une guerre gustative, les signataires estiment que leur combat revêt une dimension démocratique. "Nous réclamons le droit au bien-manger pour tous dans la République française. Le véritable camembert au lait cru ne doit pas être réservé à une certaine catégorie de consommateurs, mais un produit fier de ses origines populaires et rustiques." Et d'en appeler au président de la République et au ministre de l'agriculture pour "un camembert au lait cru pour tous !".


A lire aussi

Sur le même sujet

Nouveau président au SMC 10: déclaration de Pierre Esnée

Les + Lus