Météo : l’Orne n’a plus besoin d’eau

Les importantes précipitations du mois d’octobre ont suffi à relever le débit des cours d’eau dans l’Orne. La Préfecture lève donc les restrictions en eau en vigueur depuis cet été.
 

Levée des restrictions d'usages de l'eau dans l'Orne. L'arrosage des jardins avait été interdit cet été dans certaines zones.
Levée des restrictions d'usages de l'eau dans l'Orne. L'arrosage des jardins avait été interdit cet été dans certaines zones. © PHOTOPQR/SUD OUEST
Il pleut, il pleut … Et les rivières se remplissent. L’Orne a fait le plein depuis le début du mois, et la Préfecture estime qu’il est temps de mettre un terme aux restrictions d’eau.
 « Suite aux précipitations de ces derniers jours, les débits des cours d’eau du département de l’Orne ont connu une hausse significative et durable » selon la Préfecture. Météo France confirme : la première quinzaine d’octobre a été particulièrement pluvieuse. Des records risquent même d’être battus en Bretagne.
 

Cette première quinzaine d'octobre a été synonyme de temps perturbé sur la France. Entre la tempête Alex, l'épisode méditerranéen et le blocage d'air froid d'altitude qui perdure depuis le début du mois, les précipitations ont été fortes sur le territoire.

Météo France

 
Pourtant, l’Orne avait connu un été particulièrement sec, conduisant la Préfecture à prendre des mesures de restriction d’eau dès fin juillet.
 
Le 12 août, le bassin de Huisne passait en vigilance sécheresse, les bassins Avre-Iton, Orne moyenne et Sarthe amont en Alerte sécheresse et le bassin Mayenne amont en Alerte renforcée sécheresse.
Des mesures d’interdiction d’arroser les pelouses, jardins, et de laver véhicules avaient été prises.

Le 17 septembre les mesures se sont durcies, avec le passage du bassin "Mayenne amont" en situation de Crise sécheresse, limitant les usages à ceux liés à l’eau potable et à l’abreuvement des animaux. Cette sitation s'est poursuivie jusqu'au 2 octobre avec la levée de certains interdictions. 
 
 

Cette année 2020 aura à nouveau été marquée par une sécheresse hydrologique très importante. Le placement de deux bassins en crise pendant deux semaines reste une mesure exceptionnelle pour un département comme l’Orne.

Préfecture de l'Orne

En août, les agriculteurs du Perche ont tiré la sonnette d’alarme face à la sécheresse. Une sécheresse précédée d’un hiver humide qui ont mis à mal les cultures. Céréaliers, et par ricochet éleveurs, estimaient alors que l'année 2020 était catastrophique.
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo agriculture économie