• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Les moines de Tibhirine bientôt béatifiés après l'enquête d'un prêtre ornais

Les moins de Tibhirine / © AFP
Les moins de Tibhirine / © AFP

Le sept moines Tibhirine et 12 autres religieux  assassinés dans les années 90 en Algérie seront béatifiés en décembre prochain. L'enquête pour prouver leur martyr a été mené pendant 5 ans par un moine normand. Le père Thomas Georgeon qui vit à l'abbaye de la Trappe à Soligny dans l'Orne.

Par CM

La célébration de leur béatification aura lieu le samedi 18 décembre en la Basilique de Santa Cruz à Oran. Durant les années 90, des années noires en Algérie marquées par les exactions perpétrées par les groupes isalmiques, 19 religieux et religieuses catholiques ont perdu la vie dans des circonstances dramatiques. Parmi eux, les sept "moines de Tibhirine", sept moines trappistes du monastère de Notre-Dame de l'Atlas enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 et dont seules les têtes seront retrouvées.

 
Les moines de Tibhirine bientôt béatifiés après l'enquête d'un prêtre ornais
Les explications de Nicolas Corbard

En étant béatifiés, ces 19 religieux vont accéder au statut de "bienheureux" (un satut précédant celui de saint). L'église catholique considère qu'ils sont exemplaires par leur foi et peuvent être célébrés. Un long travail d'enquête, confié à un postulateur, précède cette célébration. Dom Thomas Georgeon, un moine trappiste vivant dans l'Orne, à l'abbaye de Soligny, a enquêté pendant cinq ans pour prouver le martyr des moines de Tibhirine et de 12 autres religieux et religieuses. Un travail titanesque : 7000 pages de témoignages, articles de presse, écrits des religieux, condensés en une plaidoirie de 1100 pages. Une de nos équipes l'a rencontré en avril dernier.
 

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus