Orne: depuis 1948 la commune Saint-Denis-sur-Sarthon réclame sa déviation

Chaque jour, à saint-Denis-sur-Sarthon, c'est un ballet ininterrompu
Chaque jour, à saint-Denis-sur-Sarthon, c'est un ballet ininterrompu

16 000 véhicules traversent chaque jour cette petite commune de l'Orne. Après plusieurs décennies, le projet de déviation pourrait enfin voir le jour.

Par Christophe Meunier

"Il y a trop de camions qui passent ici, c'est très dangereux, surtout quand on a des enfants en bas âge. Pour se promener ou traverser la route, c'est un parcours du combattant", raconte une habitante de Saint-Denis-sur-Sarthon, près d'Alençon. Voitures, poids-lourds, convois exceptionnels, ce sont près de 16 000 véhicules qui traversent quotidiennement cette petite commune ornaise d'un millier d'habitants.

Voilà plusieurs décennies qu'élus et riverains réclament une déviation. La dernière étude sérieuse sur le sujet remonte à 1998. Elle avait échoué 10 ans plus tard et coûté 800 000 euros. En 2016, le projet est de nouveau d'actualité. Une déviation en 2x1 voie pourrait passer au sud de Saint-Denis-sur-Sarthon sur des terres agricoles pour un coût de 46 millions d'euros.

Mais il va falloir faire preuve d'encore un peu de patience. Quatre ans seront nécessaires pour les enquêtes et études. Les travaux ne débuteraient donc pas avant 2020. Pour une livraison 3 ans plus tard. En attendant, deux réunions publiques sont organisées ce mercredi soir et le vendredi 14 octobre.

Reportage de Damien Migniau et Nicolas Corbard
Intervenant:
- Michel Julien, maire de Saint-Denis-sur-Sarthon

Projet de déviation de Saint-Denis-sur-Sarthon: encore un peu de patience
C'est un feuilleton qui a commencé en 1948. Depuis cette date les élus et la population réclament une déviation. Chaque jour 16000 véhicules traversent leur village. Après de nombreuses projets avortés, une nouvelle étude est lancée par l'Etat  - D.Migniau/N.Corbard

 

Sur le même sujet

Les + Lus