Route solaire en Normandie : quel bilan un an après ?

© F3N
© F3N

Le 22 décembre 2016, Ségolène Royal inaugurait, à Tourouvre dans l'Orne, la première route solaire au monde. Une expérimentation d’un km. Un an plus tard, ce projet a-t-il répondu aux attentes?

Par Nicolas Corbard

C'était il y a tout juste un an, la ministre de l'environnement Ségolène Royal inaugurait un kilomètre de route solaire. Une première mondiale expérimentée à Tourouvre dans l'Orne.

Une forte innovation financée à hauteur de 5 millions d'euros par l'Etat et mise en œuvre par la société Wattway, filiale de Colas. Les panneaux photovoltaïques sont fabriqués sur place par la société SNA. Un marché public qui permet d’ailleurs à l’entreprise de se renflouer après de sérieuses difficultés financières.


Sur le papier, cette route recouverte de milliers de petits panneaux photovoltaïques devait permettre d’alimenter en électricité une ville de 5000 habitants.

Pour le directeur de Wattway, Etienne Gaudin, le pari est presque réussi :

« On est à 85% - 90% de ce que l’on avait prévu comme objectif. Mais le système n’a pas fonctionné tout le temps. On a eu quelques soucis d’orages, de disjonctions. »


Un projet qui doit encore être amélioré


Le système a donc dû être corrigé et fiabilisé. D'autres problèmes sont apparus comme l’usure prématurée des joints d'étanchéité mais à l'usage le souci principal est d'ordre sonore. Pour les automobilistes, la route reste en effet un peu bruyante.

Ce laboratoire routier accueille régulièrement des délégations étrangères intéressées par cette nouvelle technologie, notamment les Coréens. D’autres pays sont en lice pour concurrencer ce projet, comme, par exemple, la Chine.

Reste le coût à l'installation, au départ 17 fois plus cher qu'une centrale photovoltaïque. L'objectif est de diviser par 5 la facture avec en ligne de mire une commercialisation début 2019.



Première route solaire au monde dans l'Orne: il y a encore du chemin à parcourir...
Le 22 décembre 2016, Ségolène Royal inaugurait la première route solaire dans l'orne. Une première mondiale d'un kilomètre fabriqué par Colas et mise en oeuvre avec des panneaux photovoltaiques de la société SNA basée à Tourouvre . Un an plus tard, ce projet a t il répondu aux attentes? Eléments de réponse dans ce sujet - D.Migniau/N.Corbard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Didier Bedu, pdt de l'IDAC, invité du journal du 26 mars

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés