Argentan : un sarcophage découvert sur un chantier de fouilles

Des fouilles menées dans le centre-ville d'Argentan ont permis de découvrir une chapelle et des tombes médiévales. Un sarcophage remarquablement conservé a même été extrait du chantier pour être conservé par la ville. 

Un sarcophage en pierre très bien conservé fait partie des vestiges retrouvés dans le sous-sol d'Argentan
Un sarcophage en pierre très bien conservé fait partie des vestiges retrouvés dans le sous-sol d'Argentan © LaurentMarvyle/France Télévisions

Les fouilles entamées il y a huit jours par l'Institut national de recherches archéologiques préventives ont permis de découvrir soixante-dix tombes, certaines avec leurs dépouilles, un sarcophage en pierre remarquablement conservé et des murs d'enceinte d'une ancienne chapelle médiévale. Ce sont des vestiges de l'ancien hospice Saint-Jacques, retrouvés sous la place du Général-Leclerc dont la rénovation doit débuter dans les prochains jours.

 

Des fouilles exceptionnelles

Pour les chercheurs de l'Inrap venus de Bourguébus dans le Calvados, la découverte de ce cimetière datant du Moyen-Âge et de ces sépultures est une opportunité rare.

Ce qui est rare, c'est de pouvoir fouiller une chapelle et un échantillon d'individus inhumés dans un même lieu entre sa création au XIIe siècle et sa désafection au milieu du XVIIIeme.

Hélène Dupont, Chargée de mission à l'Inrap en charge du chantier d'Argentan

La grande vedette de ces fouilles est un sarcophage très bien conservé, en pierre qui a été évacué du chantier avec précaution par les techniciens de la ville d'Argentan. 

Le précieux sarcophage va être toiletté pour être exposé.
Le précieux sarcophage va être toiletté pour être exposé. © LaurentMarvyle/France Télévisions

L'objet en question va être conservé par les équipes municipales pour être "nettoyé" avant d'être exposé dans un lieu qui reste encore à determiner.

Il y a de beaux éléments que l'on va essayer de valoriser en les exposants au public dans un délai le plus court possible, d'ici quelques mois.

Frédéric Leveillé, Maire d'Argentan

Le maire de la ville immortalise la sortie du sarcophage.
Le maire de la ville immortalise la sortie du sarcophage. © LaurentMarvyle/France Télévisions

Le chantier de fouilles sous la place du Général-Leclerc à Argentan est terminé. Les chercheurs de l'Inrap ont étudiés et repertoriés tout ce qui pouvait l'être et la collectivité va pouvoir procéder aux travaux d'aménagement de la place.

L'archéologie préventive quasi-obligatoire

Quand il y a des travaux qui impactent le sous-sol d'une commune et qu'un permis de construire est établi, il passe immanquablement par la DRAC. La direction régionale des affaires culturelles décide ou non de prescrire un diagnostic archéologique ou des fouilles préventives. Pour cela, elle se base sur une carte archéologique informatisée, un zonage qui répertorie tous les sites recensés à ce jour et que chaque commune peut consulter.

La plaine de Caen est richissime au niveau des vestiges, du néolithique à nos jours. On intervient quasi systématiquement dans cette zone quand un permis est déposé.

Hélène Dupont, Chargée de recherche à l'Inrap

 

© France 3 Normandie

Chaque année sur le territoire français, l'institut national de recherches archéologiques préventives procèdent à près de deux mille diagnostics et plus de deux-cent-ving-cinq fouilles. Deux-mille-deux-cent-soixante communes ont été le théâtre d'opérations archéologiques menées par l'Inrap.

Pour les particuliers aussi

Si vous construisez votre maison ou souhaitez faire une extension de votre habitat, où même construire une piscine, il vous faudra peut-être, selon l'endroit où vous habitez, avoir l'autorisation de la Direction des affaires culturelles qui demandera un diagnostic archéologique. Celui-ci est financé par une redevance d'archéologie préventive que le particulier ou une société privée se verra notifier par un avis d'imposition. Si votre projet nécessite d'aller plus loin et de procéder à des fouilles du sous-sol, celles-ci sont prises en charge financièrement par le Fonds national pour l'archéologie préventive (FNAP).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
archéologie culture patrimoine insolite histoire