Cet article date de plus de 4 ans

Un fécampois multiplie les menaces et les outrages au commissariat et à l'hôpital

Jeudi 9 juin, les policiers sont intervenus pour porter secours à une femme victime de violences. Son conjoint âgé de 45 ans l'a menacée de mort devant les forces de l'ordre. Le début d'une soirée très éprouvante pour les policiers et infirmiers 
© Capture Google map


Les faits ont débuté dans un appartement de la rue Anita Conti à Fécamp. Une femme de 54 ans s'est réfugiée chez ses voisins après avoir été frappée au visage.

Les policiers sont arrivés. Ils ont interpellé son conjoint, un chauffeur-routier de 45 ans. Il avait une coupure à la main faite par un bris de verre. L'homme a menacé de mort sa compagne devant les policiers. Elle a été prise en charge.

Son compagnon a été emmené à l'hôpital, il a refusé les soins. Retour au commissariat, le forcené a insulté et menacé de mort les policiers. Il a refusé que la coupure à sa main soit pansée par un pompier.

L'homme a été reconduit à l'hôpital, il a insulté les infirmiers. Retour au commissariat. Le fécampois irascible a demandé à être conduit aux toilettes. Puis refusé d'entrer. Il a uriné dans sa cellule.

L'homme a refusé des verres d'eau qui lui ont été proposés et a exigé de la "Cristalline" en bouteille.

Il est toujours en garde-à-vue. D'après nos informations, il n'était pas ivre.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers