Cet article date de plus de 4 ans

Cyberattaque mondiale : l'usine Renault Sandouville à l'arrêt

Dans la nuit de vendredi à samedi,  l'équipe de nuit a constaté des anomalies sur la chaine de production. Un diagnostic complet est en cours pour contrer l'attaque qui vise une centaine de pays
Chaîne de montage de Renault Sandouville (Archives)
Chaîne de montage de Renault Sandouville (Archives) © France 3 Normandie

Le pilotage des lignes de montage des véhicules a été atteint, d'après nos sources. Vers 1 heure du matin, les techniciens de l'équipe de nuit ont donné l'alerte. 

Il n'y avait toutefois pas de production de véhicules planifiée durant le week-end. 

"Nous sommes impactés par cette cyberattaque, la production de nuit a été touchée mais heureusement ce week-end il n'y avait pas de production complète prévue, seulement une production marginale", a expliqué à l'AFP le responsable communication de l'usine.

Redémarrage des chaines prévu lundi


"Toutes les équipes techniques sont sur place pour faire un diagnostic, procéder à une analyse technologique et engager une action pour reprendre la production au plus vite", a ajouté ce responsable, évoquant un redémarrage de l'usine "lundi matin".


Parallèlement, de grandes entreprises comme Fedex, Telefonica, les chemins de fer allemands et la banque centrale russe étaient atteints par un "logiciel de rançon". (une fenêtre s'ouvre sur l'ordinateur infecté avec un message de menace d'effacement de tous les fichiers piratés)

Reportage de Bénédicte Drouet et Danilo Commodi

durée de la vidéo: 01 min 14
Sandouville (76) : cyberattaque chez Renault

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine sorties et loisirs