Pénurie de carburants : les préfectures se veulent rassurantes

Optimistes, les préfectures de la Seine-Maritime et de l'Eure ont annoncé que la pénurie de carburants n'était pas d'actualité et que "la situation des stocks dans les stations-services est en voie d'amélioration". 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité
"La nuit a permis à de nombreux points de distribution d'être réapprovisionnés. Ces livraisons (...) se poursuivent [jeudi], malgré les difficultés liées aux mouvements sociaux", précise un communiqué la préfecture de la Seine-Maritime.

Dans l'Eure, on indique une situation similaire, grâce au déblocage de certains dépôts de carburants le mercredi 18 Mai.

Mais là aussi, le réapprovisionemment se fait très lentement et la préfecture reconnaît que certaines stations-services sont fermées, faute d'avoir pu être livrées.


Appel au civisme


Les deux préfectures en appellent au civisme des automobilistres, afin "qu'ils limitent les pleins de carburants, pour de ne pas nourrir une psychose de pénurie", pourtant déjà bien présente.

Dans cet esprit, un arrêté interdit l'achat de carburants dans des bidons ou jerricanes.
Ce jeudi, tôt dans la matinée, raffineries, terminaux et dépôts pétroliers ont été de nouveau bloqués par les opposants à la loi El Khomri.


 

Reportage de Raphaël Deh et Hervé Colosio