Pourquoi la Normandie va se dépeupler d'ici à 2070

Publié le
Écrit par Boris Letondeur .

Selon une étude de l'Insee, la Normandie est l'une des régions de France qui va perdre le plus d'habitants dans les 50 prochaines années. En 2070, notre région pourrait compter 460 000 habitants de moins, soit près de 15% de sa population actuelle, estimée à 3 490 000.

Les Normands sont-ils en voie d'extinction ? Nous en sommes, fort heureusement, encore loin. Mais après des siècles d'augmentation, la population régionale devrait sensiblement baisser lors des prochaines décennies. Selon une étude de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) publiée le 24 novembre, la Normandie devrait compter moins de 2,9 millions d'habitants en 2070, soit près de 460 000 de moins qu'en cette fin d'année 2022. 

Dans quatre départements normands sur cinq, la baisse a déjà commencée. Lors de la dernière décennie pour la Seine-Maritime, la Manche et l'Eure, avant 2009 pour l'Orne, qui est l'un des départements hébergeant le plus de seniors en France (25 à 30% de sa population). Seul le Calvados n'a pas encore atteint le pic de sa population maximale. 

Avec une baisse moyenne de sa population de 0,29 % par an, la trajectoire démographique de la Normandie est, derrière la Bourgogne-Franche-Comté, la plus défavorable des régions de France métropolitaine.

Etude de l'Insee

D'ici à 2070, si la tendance observée par l'Insee se poursuit, la Seine-Maritime et l'Eure paieraient le plus lourd tribut, perdant respectivement 129 000 et 127 000 habitants. Suivraient la Manche (- 82 000), l'Orne (- 64 000) et le Calvados (-59 000). Cette baisse de population normande entre 2018 et 2070 reposerait sur "un déficit naturel important, qui ne serait pas compensé par l’excédent migratoire".

Cette chute démographique est la conjonction de plusieurs phénomènes. Premièrement, la baisse du nombre de naissances depuis 2011, une tendance nationale. Deuxièmement, l'arrivée progressive des baby-boomers aux âges de forte mortalité (75 ans et plus). 

Un Normand sur trois âgés de 65 ans ou plus

Avec le vieillissement des personnes nées entre 1942 et 1973 et la progression de l’espérance de vie, le nombre de seniors devrait progresser rapidement jusqu’en 2040, dans un contexte de diminution de la population totale (- 4,5 %). La part des  plus de 65 ans et plus dans la population normande devrait atteindre 32 % en 2070 contre 21 % en 2018.

Cette tranche d'âge atteindrait 922 000 habitants dans une cinquantaine d'années, avec une croissance particulièrement importante des 85 ans ou plus dont le nombre ferait plus que doubler entre 2018 et 2070 (+ 123 %). Quant aux jeunes, leur part dans la population régionale devrait baisser. Environ 262 000 moins de 20 ans à l’horizon 2070. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité