Prime aux soignants en Normandie : elle ne sera pas versée en mai sur les bulletins de salaire

C'est LE sujet de discussion aujourd'hui dans les couloirs des hôpitaux. Prime ou pas prime ? Alors que les modalités sont encore inconnues, personne ne sait trop s'il y a droit, combien il touchera et quand ? En tous les cas, ce ne sera pas pour le mois de mai, c'est garanti. 

photo d'illustration-
photo d'illustration- © Franck Dubray/maxppp
"Même si le décret tombait dans les deux jours qui viennent, comment voulez-vous que ce soit prêt pour la paye du moi de mai ?", interroge un brin agacé une représentante syndicale du CHU de Caen qui demande à rester anonyme, tant le sujet semble sensible. "Tout le monde nous interroge à ce sujet mais on sait rien." Et les bulletins, dans ce type de structure, sont généralement bouclés le 11 de chaque mois. 

"C'est certain, n'attendez plus ! Les primes ne seront pas sur le bulletin de salaire de mai. On nous l'a confirmé en réunion avec la DRH du CHU de Caen,  la semaine dernière", avertit de son côté, Jean-Louis Vignes, délégué CFTC du CHU de Caen. 
 

Le décret n'est toujours pas publié


Certes, le Premier Ministre a promis cette prime exceptionnelle aux soignants le 16 avril dernier  en dévoilant un plan de Crise s'élevant  à 110 miliards d'euros : 1500 euros pour tous les personnels des zones les plus touchées et des services ayant accueilli des patients Covid-19. Un montant de 500 euros reviendra lui en prime tout aussi exceptionnelle aux autres personnels soignants. Des primes de 1000 euros sont aussi promises à des fonctionnaires.

Mais toutes ces paroles doivent être posées par écrit, c'est la loi en France : tout cela doit être détaillé avec ses modalités d'attribution par décret qui est le seul texte exécutoire permettant d'appliquer.
Or ce décret sur la prime aux soignants, pour le moment, reste un mystère. Certains le disent en relecture mais c'est une rumeur invérifiable en province. " C'est Paris qui a la main dans ce type de dossier."
 

De toute façon cette prime ne peut pas être versée comme ça. Entre la publication du décret et la réalité , il y aura encore un délai. Le texte sera complexe. Certains vont en toucher 50% , d'autres n'auront rien, même en travaillant à l'hôpital. Il va y avoir tellement de détails à étudier que seul un logiciel gestionnaire de paie peut le faire 
Jean-Louis Vignes, CFTC Chu Caen
 

Quand la prime apparaîtra-t-elle sur le bulletin de paie?


Alors qu'on avait pu comprendre à travers le discours d'Edouard Philippe, en avril dernier, qu'un versement était engagé pour mai, c'est tout simplement impossible sans publication de décret. L'été est peut-être un délai plus envisageable. 

Certains affirment donc que cette prime qui s'annonce très complexe, pour ceux qui en bénéficieront, ne sera pas versée avant juin ou même juillet, voire plus tard encore.
"Il faut espérer quand même que ce soit avant les vacances" car dans les couloirs de l'hôpital le sujet est sensible et divise.


Il y aura des différences


Déjà, les cadres de santé sont souvent interrogés par leurs collaborateurs. Les employés en CDI contractuels se sont entendus dire qu'ils ne la toucheraient pas, comme toutes les autres primes. Seuls les fonctionnaires seraient concernés. 

Le vrai du faux ? "Tant que le décret n'est pas paru, nous n'en connaissons pas les contours", explique le réprésentant syndical, Jean-Louis Vignes. 


On sait déjà qu'il y aura trois sortes d'hôpitaux dans le classement pour des primes de 1500 euros ou 500. On devine aussi que certains toucheront 50% du montant, s'ils ont été en arrêt pendant cette période, etc...


"La priorité ça n'est pas cette prime mais l'avenir. On veut pour la suite des effectifs en nombre suffisant et de meilleures conditions de travail", pousuit l'autre syndicaliste qui préfère garder l'anonymat.

Sur les réseaux sociaux, cette prime aux soignants est souvent interprétée comme "un sparadrap sur une jambe de bois !" 

 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société chu de caen