• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

De la prison ferme pour les anciens dirigeants d'Eden vie à Saint-Saire

Palais de justice de Dieppe (illustration) / © France 3 Normandie
Palais de justice de Dieppe (illustration) / © France 3 Normandie

L'ancien président de l'association Eden vie, qui gérait la Maison des Sablons, structure d'accueil pour des enfants placés par la justice, a été condamné à 3 ans de prison ferme et 20 000euros d'amende. Même peine pour sa compagne et ex directrice générale de la structure.

Par Emmanuelle Partouche

L'ancien président de l'association Eden vie et son ancienne compagne ont été reconnus coupables d'avoir détourné à leur profit l'argent de l'aide sociale à l'enfance, qu'ils touchaient pour l'accueil d'enfants placés par la justice dans la structure qu'ils géraient à Saint-Saire, dans le pays de Bray.  

Les faits reprochés se sont déroulés de juillet 2011 à avril 2013. Le préjudice est estimé à 228 mille euros. Le couple s'était servi de l'argent pour acheter notamment des bijoux.

Ce comportement avait précipité la fermeture de la structure d'accueil et sa reprise par une autre association.

Au cours de l'audience, le couple avait reconnu quelques erreurs comptables mais était resté droit dans ses bottes.

En plus de la peine de prison de 3 ans ferme, conformément aux réquisitions du Parquet, Christian Costa, 69 ans, a été condamné à 142 000 euros de dommages et intérêts. La sanction pour son ancienne directrice générale est encore plus lourde : près de 193 000 euros.

Ils ont 10 jours interjeter appel.






Sur le même sujet

Stéphane Bern lance les Journées du patrimoine - septembre 2019

Les + Lus