Cet article date de plus de 3 ans

Pendant que ses fils préparent le Prix d'Amérique, Ready Cash coule une retraite dorée en Normandie

Le Grand Prix d'Amérique se court ce dimanche à Vincennes. Sur la ligne de départ, Bold Eagle, Readly Express, Bird Parker et Charly du Noyer, des favoris dont le père n'est autre que Ready Cash, double vainqueur de l'épreuve et légende du trot qui coule une retraite lucrative en Normandie.
Ready Cash de retour à Vincennes, samedi 6 décembre, dans son box avant le départ du Prix du Bourbonnais
Ready Cash de retour à Vincennes, samedi 6 décembre, dans son box avant le départ du Prix du Bourbonnais © France 3 Basse-Normandie
Bold Eagle va-t-il réaliser le triplé dimanche prochain ? Vainqueur les deux années précédentes du Prix d'Amérique, le crack du trot sera sur la ligne de départ ce dimanche à Vincennes pour défendre sa couronne et la conserver. Son entraîneur, le Normand Sébastien Guarato, semble confiant: "Bold est au top des top, prêt à gagner son 3e Grand Prix d'Amérique, si Franck Nivard peut attendre le plus longtemps possible en embuscade sans trop faire d'efforts et placer sa pointe de vitesse dans la ligne droite finale".



Mais le cheval aux 3,6 millions d'euros de gain n'est pas le seul favori. Les spécialistes sont également prêts à miser sur Readly Express, Bird Parker et Charly du Noyer. Les quatre coups de coeur des bookmakers partagent, outre leur soif de vaincre, un même patrimoine génétique, celui de leur illustre père, Ready Cash, légende du trot aux 40 victoires dont 9 groupe 1 avec plus de 4 millions d'euros en course. Et plus depuis sa retraite.

Après une tentative de come-back, le champion s'est définitivement retiré des pistes en décembre 2014. Et se consacré désormais à sa seconde carrière, une carrière entamée en 2009, celle de reproducteur haras de Bouttemont dans le Calvados. Du 15 février au 15 juillet, sauf le mercredi et le dimanche, Ready Cash grimpe sur un manequin pour la récolte de son sperme puis le vétérinaire insémine les belles demoiselles.

Entre 35 000 et 45 000 € le bébé

Chaque saison, cent françaises et soixante étrangères, surtout des suédoises, sont honorées par Ready Cash, élu tête de liste des étalons en Suède en 2016 et 2017. Et pour un bébé de Ready Cash, il faut compter entre 35.000 et 45.000 euros à la réservation alors qu'en 2009 il faillait donner 2.000 euros à la réservation et 10.000 euros à la naissance. Ce qui en fait le cheval le plus prisé au monde avec le trotteur américain Muscle Hill basé aux Etats-Unis.

Pour garder la forme, Ready Cash se promène attelé une heure tous les jours. "Il n'est jamais fatigué. Il transmet sa classe et son jeu de jambe extraordinaire à tous ses descendants. Et on ne sait pas pourquoi", se demande Frédéric Sauque, courtier en chevaux qui gère la carrière d'étalon du fils d'Indy de Vive


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval sport équitation hippisme