Régionales en Normandie : Hervé Morin convaincu de l'emporter dimanche

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie avec AFP.

Avec le sondage de Paris-Normandie le plaçant au coude à coude avec la liste d'Union de la gauche de Nicolas Mayer-Rossignol, Hervé Morin (UDI-LR-MoDem) retrouve espoir pour le second tour et pronostique sa probable victoire en Normandie.

Hervé Morin, arrivé en tête au 1er tour mais sans grandes réserves de voix, a déclaré jeudi soir qu'il allait l'emporter en raison de "la mobilité considérable de l'électorat".

Je ne crois absolument pas aux accords d'appareils",


a-t-il dit au sujet de la fusion des listes PS-Front de gauche et EELV qui représente un potentiel de 36% des voix alors que la droite et le centre n'a recueilli au 1er tour que 27,9% des suffrages.
Par rapport aux schémas politiques d'il y a dix ou 20 ans, "on voit bien à quel point la mobilité de l'électorat est absolument considérable", a analysé l'ancien ministre de la Défense et député UDI de l'Eure au cours d'une conférence de presse précédent un meeting à Rouen.
 "les électeurs de Debout la France qui ne sont ni d'extrême droite ni socialistes viendront nous rejoindre" explique Hervé Morin en parlant de la seule réserve de droite du premier tour.
Le sondage de BVA pour nos confrères de Paris-Normandie précise que le candidat de la droite unie est le seul des trois qualifiés au second tour en Normandie à profiter d'un retour aux urnes annoncé des abstentionnistes du premier tour. 22% des abstentionnistes de dimanche se disent prêts à se déplacer pour lui au second tour.

"Pascal Martin (le nouveau président UDI de la Seine-Maritime, ndlr) a bénéficié de ce même mouvement, nous avons bénéficié de ce même mouvement dans l'Eure, je crois que les Normands veulent l'alternance", affirme Hervé Morin. Tous les élus de droite, députés, sénateurs et maires de grandes villes sont venus assister à Rouen au meeting d'Hervé  Morin, devant plusieurs centaines de militants.

Au 1er tour en Normandie M. Morin (27,9%) est arrivé de peu en tête devant Nicolas Bay (27,7), secrétaire général du Front National et Nicolas Mayer-Rossignol, président PS de la Haute-Normandie.