Bannière résultats municipales

5 choses à retenir sur le second tour des municipales 2020 en Normandie

L'élection d'Edouard Philippe, un taux d'abstention record, Nicolas Mayer-Rossignol à vélo... Voici les 5 infos à retenir de ce second tour des municipales 2020 en Normandie.

Le "V" de la victoire pour Edouard Philippe au Havre.
Le "V" de la victoire pour Edouard Philippe au Havre. © MAXPPP

1- Un fort taux d'abstention

Ces municipales 2020 auront été marquées par l'épidémie du Covid-19. Presque trois mois ont séparé le premier tour du second et des mesures sanitaires strictes ont été mises en place dans les bureaux de vote pour éviter la propagation du virus qui circule toujours. Résultats, les taux d'abstention se sont révélés particulièrement élevés. 
 
Certains bureaux de votes presque vides, comme ici à Eu.
Certains bureaux de votes presque vides, comme ici à Eu. © Stéphane l'Hôte / France Télévisions

Dans l'Eure, le taux d'abstention s'élève à 66,97% au second tour, contre 62,35% au premier tour. En Seine-Maritime, 58,69% d'abstention au second tour contre 50.68% au premier tour.

Dans le Calvados, le taux d'abstention au second tour est de 61,9% contre 66,15% au premier tour. Dans la Manche, il s'élève à 69,9% contre 57,63%. Dans l'Orne, 62,96% contre 58,36%.
 
Le taux d'abstention a même battu son record à Rouen avec 70,33%, soit seulement 29,67% de participation. C'est presque deux fois moins qu'en 2014, où le taux de participation au second tour était de 54,67 %. En 2008, il était supérieur, avec 57,17 %.
   

2- Quand Edouard Philippe deviendra-t-il maire ?

C'est LA ville normande vers laquelle tous les yeux sont rivés au soir du second tour des élections municipales 2020. Edouard Philippe est sorti vainqueur du duel havrais qui l'opposait à Jean-Paul Lecoq. Score sans appel : le Premier ministre est élu avec 58,83% des voix contre 41,17% pour son rival. Un résultat dont le Premier ministre se félicite :
Une question se pose désormais : le Premier ministre va-t-il lâcher Matignon pour la cité Océane ? Sur notre antenne, il annonçait la semaine dernière :

Le président de la République a indiqué qu'au mois de juillet, il y aura une nouvelle étape. S'il pense que dans cette nouvelle étape, je peux apporter quelque chose, s'il pense que je peux aider : je ne me défilerai pas parce qu'on ne se défile pas quand le Président vous demande quelque chose.

Edouard Philippe

 

3- Nicolas Mayer-Rossignol à vélo

C'est l'image de la soirée électorale à Rouen. Nicolas Mayer-Rossignol (PS) élu largement en tête avec  67,1 % des suffrages, s'est rendu à l'Hôtel de Ville à vélo. "C'est mon vélo électrique que j'utilise tous les jours pour mes déplacements", précise le futur maire de Rouen. Un cortège à vélo s'est élancé de son QG de campagne, basé rive-gauche dans les locaux de la fédération du parti socialiste pour se rendre brièvement à sa permanence, rue de la République. Il s'est ensuite dirigé vers l'hôtel de ville en marchant, vélo à la main, aux côtés du maire sortant Yvon Robert.  
Après sa victoire, Nicolas Mayer-Rossignol a rejoint l'Hôtel de Ville de Rouen à vélo.
Après sa victoire, Nicolas Mayer-Rossignol a rejoint l'Hôtel de Ville de Rouen à vélo. © JB Pattier / France Télévisions
 

4- Le plus jeune élu normand à Bois-Guillaume

C'est une double surprise pour ces élections municipales à Bois-Guillaume. Après des années à droite, la ville bascule à gauche avec la liste citoyenne de Théo Perez, qui va devenir maire à seulement 29 ans.

Il est arrivé en tête du second tour avec 46,52 % des voix. Théo Perez devance Marie-Françoise Guguin (DVD), première adjointe au maire sortant Gilbert Renard, avec 40,22% des voix. En troisième position : Philippe Couvreur avec 13,26 % des suffrages.
 
Théo Perez est juriste de formation, spécialiste des collectivités locales
Théo Perez est juriste de formation, spécialiste des collectivités locales © France Télévisions

Théo Perez aura 30 ans en juillet. Il est né à Rouen en 1990 puis est venu vivre avec sa famille à Bois-Guillaume à l'âge de 4 ans. Son âge et sa démarche pour réunir une liste et rédiger un programme ont surpris à Bois-Guillaume, 14 000 habitants, ville plutôt conservatrice. Le jeune homme a constitué un collectif citoyen il y a 1 an. 
   

5- Les verts, grands absents des municipales en Normandie ?

De Lyon à Strasbourg en passant par Bordeaux, la vague verte a déferlé en France. Quid de la Normandie ? Aucune grande ville n'a été gagnée dans la région par les écologistes. L’épisode Lubrizol a créé un choc, mais n’a pas bouleversé la donne.

Cependant, c'est  loin d’être un échec pour le députée Européen EELV David Cormand :
 

Il n'y a pas que la flamboyance de la victoire, nous avons vraiment progressé. Plusieurs villes ont été gagnées grâce à des listes d’union de la gauche ! A commencer par Rouen, bien sûr ! Avec 23, 15 % des voix au premier tour, nous avons doublé notre score par rapport à 2014. Nous allons représenter une force majeure au sein du conseil municipal.

David Cormand, députée Européen EELV

A Caen, même si le maire sortant divers droite Joël Bruneau a été réelu dès le premier tour, la liste de l’écologiste Rudy L'Orphelin (EELV) a obtenu huit sièges, avec 25,56 % des voix exprimées. 

Retrouvez avec notre carte interactive l'article concernant les résultats du second tour des élections municipales dans votre ville
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter