Cet article date de plus de 5 ans

Centrales nucléaires de Penly et Paluel : un riverain sur deux est venu chercher ses pastilles d'iode

Les autorités appellent les voisins des deux centrales nucléaires à aller chez le pharmacien. Depuis janvier, les pastilles d'iode sont disponibles. Les particuliers sont loin d'être tous pourvus
© L. Thevenot/ Photo MaxPPP

Deux chiffres à retenir. Les habitants riverains de la centrale nucléaire de Penly sont 43% à être allés chercher leur boite de pastille d'iode. Les "voisins" de la centrale de Paluel sont 52%.

Rappellons que les habitants qui vivent dans un rayon de 10 kilomètres sont gratuitement pourvus en pastilles d'iode. Ces comprimés doivent être gardés à la maison et pris si une fuite radioactive se produit, sur consigne du préfet.

"En cas de rejet d’iode radioactif dans l’atmosphère, la glande thyroïde pourrait être irradiée ce qui peut augmenter le risque de cancer de cet organe. Prendre la bonne dose d’iode stable, grâce aux comprimés d’iode, permet de saturer la thyroïde, et empêche l’iode radioactif d’y pénétrer."
(source : préfecture de Seine-Maritime)


En Seine-Maritime, moins d'un riverain de centrale nucléaire sur deux a pris ces comprimés à la pharmacie. Il est encore possible de les obtenir avec un justificatif de domicile

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société santé