Coup de chapeau à Celine Cavé, modiste normande

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Gauberti
Céline Caves, chapelière à Romilly sur Andelle, près de Rouen (Seine-Maritime)
Céline Caves, chapelière à Romilly sur Andelle, près de Rouen (Seine-Maritime) © Céline Caves

Rien ne la destinait à devenir chapelière. Originaire de Hyères, rien ne la rattachait à la Normandie. Et pourtant, Céline Cavé, l’une des rares chapelières de France, crée bel et bien de magnifiques chapeaux dans son atelier de Romilly sur Andelle, près de Rouen.

Cette belle histoire commence après des études en sciences humaines et psychologie de l’enfant à Paris , où elle rencontre son mari. S’installant en Normandie, Céline Cavé délaisse ses livres et ses cahiers. « Je ne supportais pas de ne rien faire avec mes doigts » dit-elle. Alors elle crée en 2005 avec sa sœur une petite société. « Impertinence » c’est son nom, ouvre une petite boutique à Rouen. Les sœurs vendent des bijoux de leurs créations et des chapeaux, qui servent surtout à décorer le magasin.

En fait, Céline renoue ainsi avec sa passion d’enfance : très jeune, vers 12, 13 ans, elle passait des heures à fabriquer des chapeaux et bibis pour sa maman et ses amies.

C’est génétique, je suis tombée dedans quand j’étais petite

Céline Caves

Dans ce tout petit atelier de 20 mètres carrés, proche de la cathédrale, elle retrouve son plaisir d’enfance, un plaisir qu’elle n’explique pas. « C’est génétique » a-t-elle confié avec malice à Anne Boétie (« Vous êtes formidables » émission du 10 novembre 2021 ). Elle s’investit à fond dans cette passion retrouvée. Ses créations font mouche et les clientes viennent et reviennent. Sa passion se double peu à peu d’un beau succès. Pour honorer les commandes, elle crée ses chapeaux la nuit et tient la boutique le jour, le tout en élevant ses trois enfants, jonglant avec les couches, les devoirs , les bains… Chaque journée est une course contre la montre et pour ne perdre aucune minute, Céline doit souvent dormir dans son atelier.

Après 9 ans à ce rythme, son mari craque et lui propose de construire un atelier, dans leur jardin à Val de la Haye. Ce sera finalement un show room de 50 mètres carrés, nanti d’une grande verrière où les clientes vont venir découvrir les collections de chapeaux et passer commande.

Un chapeau unique, car chaque cliente est unique

Débordante de créativité, Céline Cavé répond aux attentes dans de nombreux domaines : chapeaux de cérémonies, prêt à porter, défilés de mode, stylismes ou concours d’élégance mais aussi, théâtres et spectacles.

Mais n’attendez pas d’elle des capelines ou chapeaux classiques. Ses chapeaux, elle les conçoit comme de véritables sculptures. Un chapeau, « il faut que ça vole, ça virevolte. Il faut que ça raconte une histoire. » C’est pour cela qu’elle fait du sur mesure. Ses chapeaux et accessoires de tête sont des pièces uniques car chacune de ses clientes est unique. Sur mesure ne veut cependant pas dire inaccessible. Pour une occasion ou pour un jour de cérémonie, à défaut d’acheter le bibi de vos rêves – dont vous ne sauriez pas quoi faire le soir venu - il est possible de le louer. Et oui, il fallait y penser, la location de chapeaux, c’est une façon de se faire plaisir sans dépenser outre mesure.

Les couvre chefs de Cécile Cavé se portent aussi au quotidien. Méditerranéenne d’origine, elle a rapidement compris qu’en Normandie il faut des chapeaux de soleil mais aussi... des chapeaux de pluie. Dans ce domaine également elle sait faire des prouesses !

Une créativité formidable, malgré la maladie

Malheureusement, en 2014, la maladie vient frapper de plein fouet cette belle réussite. Atteinte d’un cancer du sein, Céline Cavé se voit contrainte d’abandonner ses créations et consacre toute son énergie à lutter pour sa vie. Chimios, radiothérapies et traitements lourds ont raison des coiffes et chapeaux. Impertinence doit déposer le bilan. Mais des anges gardiens veillent dans l’entourage de Céline et vont la sauver de cette descente aux enfers.

En, 2016, parmi ces bienfaiteurs, une jeune femme qui vient lui demander une coiffure pour une journée particulière. Elle doit se rendre à Chantilly pour le Prix de Diane. Si le Prix de Diane sacre annuellement la meilleure pouliche de 3 ans, il est aussi connu pour être un haut lieu de l’élégance et de la distinction. Ainsi les femmes rivalisent pour remporter le prix du plus beau chapeau. Excentricité, raffinement ou nostalgie, tous les styles sont les bienvenus sur le champ de course transformé pour un jour en lieu de pique nique très chic.

durée de la vidéo: 01 min 30
Gironde : des prélèvements pour mesurer la présence de pesticides près des vignes

Céline Cavé relève le défi et permet à sa cliente de remporter la victoire de ce Prix de Diane 2016. C’est une consécration professionnelle extraordinaire pour Céline, présente sur le site mais encore bien souffrante. Ce prix va lui redonner une énergie incomparable qui lui permettra d’emporter aussi les Prix de Diane en 2017 et 2018. Cette année là et la suivante, elle remportera également deux prix au Festival du château de Cheverny, consacré au chapeau sous toutes ses formes.

Dans cet élan, Impertinence va revoir le jour en 2018 mais cette fois pour aborder le domaine de la haute couture et des chapeaux d’exception.

Prochaine étape ? Un nouveau lieu pour créer et accueillir la clientèle. Céline Cavé qui a maintenant 49 ans, a encore de nombreux projets. Elle vient d’acquérir une ancienne verrerie mais chut… le projet n’est pas encore finalisé !

Sur son site Internet, retrouvez les créations de chapeaux et accessoires de tête Céline Caves ainsi que sur sa page Facebook et son compte Instagram

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.