Déconfinement : les coiffeurs ouvrent le bal

Une libération pour les coiffeurs et leurs clients qui s’arrachaient les cheveux. Après 9 semaines de confinement, les salons ont pu rouvrir ce matin avec de nouvelles mesures d’hygiène et des carnets de RDV déjà bien remplis.
 
retour au salon pour les professionnels de la coiffure, pour le plus grand bonheur de leurs clients
retour au salon pour les professionnels de la coiffure, pour le plus grand bonheur de leurs clients © Photo SGérain/France Télévisions
Que le temps fut long…pour les clients qui n’ont pas hésité parfois à jouer, à leurs risques et périls, les apprentis coiffeurs mais surtout pour les professionnels, contraints de fermer leurs salons à cause du Covid-19.
Un crève-cœur pour cette profession qui se place au 2ème rang des entreprises artisanales et emploie 179 743 personnes en France.

Alors, lorsqu’il y a 2 semaines, les coiffeurs ont entrevu grâce au déconfinement, une possible réouverture de leurs salons, ils ont rappelé leurs clients et enfin rouvert les carnets de RDV.
Des agendas qui se sont très vite remplis.

"Cette semaine c'est full"

Pour Christophe Doré, coiffeur à Bolbec en Seine Maritime et 1er vice-président de l’union nationale des entreprises de coiffure:
« Pour cette semaine, c'est full »
Et certains professionnels sont même occupés jusqu’au 25 mai prochain.

Illustration ce matin à Rouen:

Masques obligatoires

Certes, les conditions d’accueil sont bouleversées : port du masque et des gants obligatoires pour chaque professionnel, une blouse-peignoir par client, plus de magazines ni de boissons offertes, et un mètre de distance à respecter entre chaque siège mais ces artisans à 90% indépendants ont enfin pu rejouer du ciseau.
Et il y en avait besoin : entre racines de 5 cms et coupes à restructurer…Il y a du travail sans compter l’envie pour certains de changer de tête après ce confinement.

Pour Christophe Doré, vice-président de l’union nationale des entreprises de coiffure:

Cette matinée de réouverture est conforme à nos attentes.
Les 1ères heures de la matinée ont été un peu compliquées avec de nouveaux réflexes à prendre comme la désinfection systématique des outils de travail mais tout s’est très vite mis en place. C’est notre priorité pour nos clients et le personnel. Nous sommes tellement contents de pouvoir reprendre et nos clients sont vraiment heureux de nous retrouver

Ils ne pourront certes pas rattraper la période non travaillée, spécifiquement celle de Pâques qui traditionnellement est plutôt chargée mais certains pourront bénéficier du fonds de solidarité mis en place par la région Normandie, proposant des aides allant de 1000 à 1 500 euros.

Un coup de pouce qui viendra s’ajouter aux nombreuses heures de travail en perspective puisque nombreux sont les professionnels qui ont choisi d’allonger leurs journées.

De longues journées en perspective

"Dans notre salon, nous avons allongé nos horaires. Nous travaillerons de 8h à 20h" ajoute Christophe Doré qui espère ainsi satisfaire sa clientèle avide de bien être.


 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société région normandie coronavirus/covid-19