Depuis le début du mois de janvier 2022, des sondes et capteurs ont été installés à l'entrée du port de Dieppe (Seine-Maritime)

Face à la hausse annoncée du niveau de la mer et à la succession de tempêtes hivernales de plus en plus fortes, les responsables des infrastructures portuaires de Dieppe ont lancé des études pour mieux protéger l'avant-port des assauts de la mer.  


Orienté au nord, le chenal du port de Dieppe permet l'entrée de plusieurs sortes de navires essentiels à l'économie locale. Il y a les car-ferries de la ligne transmanche Dieppe-Newhaven, qui manœuvrent et accostent juste derrière les jetées, les bateaux de pêche, les cargos (dont ceux spécialisés dans le transport des éoliennes) qui, via le pont Colbert, vont au bassin de commerce,  et les bateaux de plaisance qui rejoignent les pontons du bassin à flot de l'avant-port.  


Lors des tempêtes d'hiver, les entrées et les sorties du port dieppois sont très difficiles en raison des vents mais surtout de la houle (et des courants) venant du large. Pour éviter les échouages ou les collisions contre les quais, et afin d'améliorer la sécurité et les conditions de navigation par gros temps, des capteurs spéciaux ont été installés début janvier 2022 pour mieux connaître la houle.



Josselin Derrien, responsable du bureau d'études au port de Dieppe a  expliqué à notre journaliste Grégory Archiapati que pendant les prochaines semaines, à un moment de l'année où les conditions sont les plus difficiles, on va étudier avec les sondes et capteurs placés sur l'eau, la force, les effets et la propagation de la houle dans le port de Dieppe :
"On va mesurer la hauteur du niveau d'eau et la direction des vagues, ce qui va permettre ensuite de ressortir trois données spécifiques : la hauteur significatives des houles (entre la tête et le creux de la vague), la période (ou fréquence) de la houle, et la direction de la houle."  

durée de la vidéo : 00h01mn15s
Janvier 2022 - Afin de protéger l'avant-port de Dieppe et notamment le bassin de plaisance, des études sont en cours. ©France Télévisions

Les mesures réalisées avec ces capteurs de houle ont pour but de préparer la conception et la construction de nouvelles infrastructures destinées à améliorer la l'accès au port du Dieppe. Parmi les travaux prévus il y a le renforcement de la  protection du bassin de plaisance :   "Un des futurs aménagements concerne le remplacement d'un ouvrage situé à l'entrée du bassin de plaisance : un atténuateur de houle."  

"Avec les capteurs de houle, l'idée, c'est de récupérer des données dimensionnantes pour l'ouvrage atténuateur du port de plaisance, et de recalculer l'ensemble des efforts qui viennent impacter cet ouvrage."

Josselin Derrien, responsable du bureau d'études au port de Dieppe

Les capteurs de houle du port de Dieppe seront sortis de l'eau début février.
Les premiers résultats des mesures enregistrées devraient être connus à la mi-mars 2022.