Contre le harcèlement scolaire, cette école expérimente les cours d’empathie

Dans cette école primaire de Cany-Barville (Seine-Maritime), on expérimente des cours d’empathie. Une approche efficace pour lutter contre le harcèlement scolaire. Il a déjà fait ses preuves dans les pays scandinaves.

Se mettre à la place de l’autre… C’est ainsi qu’on pourrait expliquer à des élèves de primaire ce qu’est l’empathie. Reconnaître et ressentir les émotions de chacun pour mieux aller vers les autres.

Pendant une heure chaque semaine, les élèves de CP-CE1 de Cany-Barville (Seine-Maritime) expérimentent cette approche pédagogique. Cet apprentissage leur permet d’adopter la bonne conduite si l’un de leurs camarades est en souffrance.

 

Les cours d’empathie seront généralisés en France

Pour l’instant, l’école de Cany-Barville est la seule de la Seine-Maritime à tester ces cours d’empathie. Dans le cadre du programme PHARE mis en place depuis 2022 par l’éducation nationale pour lutter contre le harcèlement, les cours d’empathie seront généralisés en France dans les écoles maternelles et primaires à la rentrée 2024.

Retrouvez le reportage vidéo de Grégory Archiapati et Claude Heudes :

durée de la vidéo : 00h01mn51s
Expérimentation cours d'empathie à Cany Barville ©France 3 Normandie


Mis en place seulement depuis la rentrée de janvier, le professeur de cette classe, Frank Nicolas, constate déjà la répercussion des cours dans d'autres moments de la journée.

De la bienveillance entre copains

"Ils vont être empathiques dans des moments d'apprentissage, par exemple, un élève peut féliciter un copain parce qu'il a réussi une tâche. Par exemple en EPS, quand un élève a réussi à bien lancer son ballon, tout le monde va lui dire bravo. Cette émulation est intéressante car elle n'est pas là que pour régler les problèmes mais aussi pour valoriser les bons comportements."

Au-delà de la bienveillance envers leurs copains, les élèves apprennent à travers ces cours à mettre des mots sur leurs émotions.

 

L'efficacité des cours d'empathie

Omar Zanna, docteur en sociologie et psychologie, est spécialiste de l’empathie depuis plus de 20 ans. Il travaille dans le milieu carcéral avec des mineurs délinquants mais aussi dans des écoles de la Sarthe.

Invité à la RTS, cet expert explique "l'empathie c'est comme le vélo, on ne naît pas en sachant faire du vélo mais on apprend. On a tous à la naissance une disposition à l'empathie mais elle a besoin d'être musclée, travaillée dans le cadre de l'éducation".

Pour lui, la meilleure façon d'être empathique, aussi bien pour les adultes comme les enfants, c'est de rencontrer des personnes différentes et les accepter comme elles sont.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité