Covid-19 : un camping-car pour vacciner les plus de 75 ans autour de Dieppe

Un camping-car sillonne les villages du secteur de Dieppe à la rencontre des personnes âgées de plus de 75 ans, souvent éloignés des centres de vaccination. L’infirmerie mobile se rendra dans 25 communes rurales de la région dieppoise tout au long du mois de mars.  

 L’infirmerie mobile se rendra dans 25 communes rurales de la région dieppoise tout au long du mois de mars.  
 L’infirmerie mobile se rendra dans 25 communes rurales de la région dieppoise tout au long du mois de mars.   © J.B. / France Télévisions

A l'heure où il semble toujours aussi compliqué d'obtenir un rendez-vous, l'Agence Régionale de Santé Normandie et l'Hôpital de Dieppe viennent de mettre en place une campagne de vaccination mobile. A première vue, c’est un camping-car comme les autres, mais à l’intérieur se trouve un dispositif sanitaire adapté aux contraintes logistiques de la vaccination anti-covid. "Voilà le frigidaire dans lequel se trouvent les vaccins. Ces derniers sont conservés entre 2 et 4 degrés", nous montre Odile Depray, l'une des deux infirmières du centre de vacciantion mobile.

Une vaccination mobile pour les plus de 75 ans

"Nous n'avions que deux centres de vaccinations sur le territoire, à Dieppe et à Eu. Les personnes de plus de 75 ans n'avaient pas d'autre choix que de venir dans ces deux centres", explique Florence Bègue, directrice adjointe responsable du centre de vaccination de Dieppe.

On a demandé à l’ARS d’expérimenter la vaccination mobile pour aller vers les personnes de plus de 75 ans sur notre territoire dans les villages ou dans les villes en capacité de nous accueillir. Cela concerne les personnes peu mobiles, qui ont des difficultés pour se déplacer jusqu'à Dieppe ou à Eu.

Florence Bègue, directrice adjointe responsable du centre de vaccination de Dieppe

durée de la vidéo: 01 min 55
Un camping car pour vacciner dans les campagnes.

Avec une dose de Moderna, l’infirmière prépare 10 vaccins qui seront administrés dans une tente aseptisée, sous la surveillance du médecin de la commune. Ce mardi 2 mars 2021, les vaccins étaient destinés aux habitants de la commune de Saint-Nicolas d'Aliermont, âgés de plus de 75 ans, isolés ou peu mobiles, qui n’avaient pas encore reçus d’injection. Un dispositif expérimental mis en place par l’hôpital de Dieppe.

Le camping-car sillonnera 25 villages

L’infirmerie mobile sillonnera 25 communes rurales de la région dieppoise tout au long du mois de mars. Attention, seules une vingtaine de personnes pourront être vaccinées dans chaque commune. Pour connaître les dates, il suffit de se rapprocher de son médecin traitant ou de sa mairie qui s'occuperont de lister les personnes prioritaires.

Pour sa première journée, une vingtaine de personnes ont été vaccinées à Saint-Nicolas d'Aliermont. "Nous avons 440 personnes de plus de 75 ans sur la commune de Saint-Nicolas. Certain(e)s sont très isolés. C’est un vrai soulagement d’avoir cette infirmerie mobile qui se déplace.", nous confie Blandine Lefèbvre, maire de la commune.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société