Culture à domicile : la compagnie « Les Saltimbanques de l’impossible » s’entraîne pendant le confinement

Confinement ou pas, l’art du cirque demande un entraînement régulier quelques soient les circonstances. Laure Portokalopoulos de la compagnie « Les saltimbanques de l’impossible » se confie sur son confinement.
 
Laure Portokalopoulos, directrice de la compagnie « Les Saltimanques de l’impossible »
Laure Portokalopoulos, directrice de la compagnie « Les Saltimanques de l’impossible » © Les saltimbanques de l'impossible
Laure Portokalopoulos, directrice de la compagnie « Les Saltimanques de l’impossible », est aussi enseignante et artiste. Habituellement, Laure travaille sous son chapiteau dans le parc paysager de Neuville-lès-Dieppe. Depuis le début de confinement, elle continue de s’exercer, mais chez elle à Notre-Dame-d'Aliermont en Seine-Maritime.

Dans notre série "Culture à domicile", nous vous donnons l'occasion de découvrir les témoignages des artistes normands à travers des vidéos qu'ils nous envoient, de leur travail en situation de "confinement". Car même en cette période particulière de crise sanitaire Covid-19, les artistes ne s'arrêtent pas de créer et l’art de se partager ! 
 

J'ai la chance de pouvoir m'entraîner chez moi pour la partie aérienne.
Laure Portokalopoulos

Je mets cette période à profit pour mettre à jour le côté administratif, travailler la création artistique et étoffer mes techniques pédagogiques.
Laure Portokalopoulos

Plusieurs actions pédagogiques et spectacles ont été annulés. C'est un coup difficile pour la compagnie qui s’autofinance à hauteur de 90%. Certaines dates seront peut-être reportées, mais la compagnie reste dans l’incertitude pour l’instant.

Pourtant, cette période n'empêche pas Laure de travailler. Avec ses collègues, le télétravail est possible pour le côté administratif et pour la préparation de certaines actions avec ses clients. Mais le travail est limité, son nouveau spectacle est entre parenthèse pour le moment. Comme l’explique Laure Portokalopoulos, il n’est pas possible de travailler main dans la main avec son partenaire actuellement.

La compagnie Les Saltimanques de l’impossible maintient sa relation avec son public grâce aux réseaux sociaux en postant des des photos et des vidéos d’entrainements. Elle a proposé sur sa page Facebook pour ceux qui le veulent d'envoyer des dessins sur le thème du Cirque et a partagé sur son mur des dessins d'élèves circassiens.
 
La compagnie continue également de partager sa passion à travers des mises en scène originales.
Vous l'aurez compris, si vous souhaitez ajouter une note d'évasion dans votre vie quotidienne, découvrez les arts du cirque avec la compagnie Les Saltimanques de l’impossible !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : envie d'évasion santé art loisirs