Dieppe : 3 950 € récoltés pour permettre à une famille de garder son logement

Noimot Alausa et ses enfants ont fuit le Nigéria, en 2013. En cours de régularisation, la mère de famille a bénéficié de la générosité d'internautes dieppois pour conserver son logement jusqu'à la fin de l'année. 

Le départ du Nigéria et l'histoire des filles de Noimot Alausa est raconté sur le site de la collecte réalisée pour sa famille : elle "a tout quitté pour sauver l’une d’elles d’une excision programmée et l’autre d’un mariage forcé, le tout orchestré par son mari et sa belle-famille. Elle avait déjà perdu sa fille aînée des complications survenues à la suite de son excision à l’âge de onze ans." 

Arrivée en France et hébergée par le Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile (CADA) de la ville depuis plusieurs mois, la famille a dû quitter la structure. 3 950 € ont été recueillis en deux semaines sur internet pour permettre à Noimot Alausa et ses 3 enfants, en cours de régularisation, de rester au moins 6 mois de plus dans un logement dieppois.

Reportage de Grégory ArchiappatiClément Jean-PierreMarie-Céline Varin. Avec comme interlocuteurs :

  • Noimot Alausa
  • Chantal Pélissier, association "Un toit pour tous"
  • Fatimat, 18 ans