Dieppe Scène Nationale : lancement de saison en fanfare avec les concerts de l'impossible !

Publié le
Écrit par Béatrice Rabelle .

Les " concerts de l'impossible"  reviennent pour une 2 è édition à Dieppe, du 4 au 6 septembre.  Deux soirées et une matinée de musique festive, sous chapiteau, avec une promesse : " A année inédite, concerts exceptionnels". On vous dévoile le programme de ce mini-festival !

Faire la fête ! pour tenter d'oublier la morosité ambiante, et célébrer la rentrée. DSN fait un pari : offrir un apéritif de saison, avant l'ouverture programmée le 8 septembre.



Un apéritif qui aura lieu durant trois jours : du 4 au 6 septembre, en compagnie de 7 groupes internationaux sous le chapiteau des Saltimbanques de l'Impossible, aménagé pour l'occasion en salle de concert.



Le directeur de Dieppe Scène Nationale souhaitait ouvrir la saison autrement, de manière moins solennelle : 

 

Ce temps fort était prévu début juin, pour clôturer la saison 19/20. En raison de la pandémie, nous avons choisi de reporter, non pas à l'année suivante, mais en début de saison, pour retrouver notre public dans d'autres configurations, conviviales, avec une discipline fédératrice, la musique ! Nous voulons essayer de faire la fête tant bien que mal, avec des équipes artistiques qui sont là pour nous faire voyager



Philippe Cogney, directeur de Dieppe Scène Nationale

 



Au programme ce week end : 7 concerts qui visent à nous faire voyager entre l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud, entre pop , soul, musique colombienne ou argentine

7 concerts répartis en deux soirées, vendredi soir et samedi soir, avec trois concerts différents chaque soir  +  une matinée de concert,  dimanche matin, sur le modèle des " cafés curieux" proposés au Drakkar à Dieppe.

 




 

A l'affiche du vendredi 4 septembre, 20 heures  : 



-Gatica  et ses deux musiciennes : une " pop chaloupée, colorée et poétique. Une invitation au voyage, vers le Chili, terre natale de Gatica."



-Joy :  " chanteuse et musicienne à la voix rocailleuse, elle pose les premières pierres d'une pop soul intense et sensible"

 

-El Gato Negro :
" Nourri de voyages dans toute l'Amérique du Sud, ce prince chat navigue entre français et espagnol pour un mix pop tropical, où les côtes du pacifique se mélangent au macadam coloré de l'Afrique."



 

Samedi 5 septembre à 20 heures 



Le groupe Avinavita  propose des chants traditionnels de l'Italie du sud, en passant par la cumbia, le rock et le seggae. 



-Will Barber : un " rockeur à l'univers musical singulier. Convoquant la country et le blues, il promène sa guitare Weissenborn du plateau de The Voice aux scènes du monde entier "



-Las Gabachas de la Cumbia : " Un septet féminin qui  nous embarque dans les rythmes cadencés de la cumbia, musique traditionnelle de Colombie"

 

Dimanche 6 septembre à 11 heures :







 


Pablo Elcoq à l'affiche !



Cette dernière matinée  de concert a été conçue comme un "apéro curieux " .  Et c'est Pablo Elcoq qui clôturera ce mini-festival avec " Blue Covers ".  Une réflexion musicale autour du blues. 

Pablo Elcoq revisite à sa manière les standarts du rythm'n'blues. L'occasion de rencontrer ce chanteur atypique à la voix rauque, multi-instrumentiste, qui fabrique lui-même ses instruments, avec ingéniosité. Une vraie belle découverte !



Info en plus : sachez que les concerts ont tous été repensés , en raison du contexte sanitaire actuel. Si le mini-festival vous tente, il reste quelques places !





 



 
 



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité