• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Encore une pollution de l'eau de la rivière l'Eaulne (Seine-Maritime)

© France 3
© France 3

Le cours d'eau du Pays de Bray, au sud de Dieppe, est pollué et des poissons sont morts à Clais
 

Par Richard Plumet

C'est dans la chaleur de ce mois d'été que des riverains de l'Eaulne ont remarqué une couleur inhabituelle de l'eau. Notamment en aval de la commune de Clais : à Londinières, Wanchy-Capval, Douvrend, Envermeu, Bellengreville.

La présence d'une pollution de l'Eaulne a été rapidement confirmée. Une première pollution avait été observée en novembre 2017, mais beaucoup plus en amont.

► Lire notre article publié à l'époque :

Enquête de la gendarmerie

Comme en 2017, cette nouvelle pollution de l'Eaulne détectée hier a été immédiatement suivie d'un avertissement de la population riveraine du danger de pomper cette eau et de l'utiliser pour abreuver les animaux.
L'origine du problème a été trouvée à la suite d'une enquête menée sur place par les pompiers avec les gendarmes. Le résultat de ces investigations a été divulgué ce mardi après-midi (24 juillet 2018) par la préfecture de Seine-Maritime.
 

De la lessive dans la rivière

On apprend que les recherches partaient de la découverte d'une coloration blanchâtre de la rivière Eaulne  en aval  d’une pisciculture située sur la commune de Clais. Des poissons morts avaient été trouvés dans un bras de l’Eaulne situé à proximité de la  pisciculture.

Dans un  communiqué, la préfecture de Seine-Maritime précise que "cette pisciculture a réalisé le 23 juillet 2018 des opérations de nettoyage et de désinfection de ses bassins au moyen de lessive de soude. D’après les premiers éléments de l’enquête  effectuée le ce matin sur place par un inspecteur des installations classées pour la protection  de l’environnement, un défaut d’étanchéité a entraîné un relargage d’une partie des eaux de  désinfection dans la rivière.

Les mesures réalisées à une vingtaine de mètres en aval de la pisciculture ne mettent pas  en évidence de pH anormal, grâce à un effet de dilution, mais l’eau conserve une coloration  blanchâtre en raison de la précipitation de la soude dans l’eau.

Il a été demandé au pisciculteur de prendre sans délai toutes les dispositions nécessaires  pour assurer l’étanchéité des bassins et prévenir toute pollution de la rivière.

La Direction Départementale de la Protection des Populations va poursuivre les analyses et  veiller à la résorption de ce défaut d’étanchéité."


 

Sur le même sujet

Christophe de Ballore "C'est un attentat"

Les + Lus