Le golfeur de Longueville-sur-Scie, Clément Guichard, va concourir avec les professionnels

A 19 ans, le golfeur originaire de Longueville-sur-Scie passe un cap. Clément Guichard débutera sur le circuit professionnel en janvier 2021. Une évolution qui vient récompenser ses brillantes années sur le circuit amateur.
 

© France Télévisions
Parmi les confinés, certains sont un peu privilégiés. Au golf du Vaudreuil (27), Clément Guichard semble libre comme l'air dans un cadre idyllique. Le Normand fait partie des rares golfeurs autorisés par la fédération à poursuivre leur pratique sportive. Une juste récompense pour celui qui a gagné, il y a quelques semaines, sa place dans le cercle très fermé des joueurs professionnels. « Je vais avoir besoin de temps pour l’assimiler. Avant je jouais pour le plaisir avec peu d’enjeu. Désormais je vais jouer pour gagner ma vie », confie fièrement le golfeur longuevillais.

Douzième du Trophée des cartes du Pro Golf Tour 

Clément Guichard a dû batailler pour en arriver là. Il commence à jouer à l’âge de cinq ans au golf de Dieppe-Pourville. « Mon père m’emmenait faire quelques trous le soir et j’ai tout de suite apprécié. L’année d’après, le golf de Dieppe a créé une école de golf et mes parents m’y ont directement inscrit », explique le jeune homme dont les grands-parents sont riverains du parcours. Six ans plus tard, il est sacré champion de France des moins de 13 ans à Chantilly. Cet automne, il dispute le Trophée des cartes du Pro Golf Tour à Paderborn en Allemagne. La compétition mêle des golfeurs amateurs et professionnels issus de tous les pays européens. Les 90 premiers golfeurs parmi les 168 à s’être engagés ont l’assurance d’être professionnels l’an prochain. Au bout de trois jours de lutte, Clément Guichard termine la compétition à la 14e place. Un résultat nettement au-dessus de ses attentes qui lui permet d’intégrer la troisième division du circuit professionnel.
 

 Le golf c’est frapper fort pour ne pouvoir jouer que des petits coups sur le green ensuite. »

Pour faire carrière, ce grand gaillard dispose d'un atout considérable : sa puissance de frappe. Le golfeur d’1m83 et de 103 kilos est capable d'envoyer la balle à plus de 210 km/h. « La puissance est fondamentale dans le golf moderne. Aujourd’hui c’est l’apanage des tous meilleurs. Mais la technique, si elle est fondamentale, n’est qu’une partie de ce qui fait la performance. Il y a aussi l’aspect psychologique, la stratégie sur le parcours, la nutrition, tout ce qui est lié au sport de haut niveau », détaille avec rigueur son entraîneur Guillaume Biaugeaud. 
VIDEO - 15/11/2020 - Clément Guichard, en route vers le circuit pro - Reportage : Félix Bollez et Patrice Cornily (Montage : Pierre Cadinot)
Objectif : être régulier

Pour faire progresser son poulain, l’entraîneur de renom Guillaume Biaugeaud a mis son savoir et sa technologie au service de ce diamant brut. « Clément est une ferrari. Mon rôle c’est qu’il la pilote mieux et de manière plus régulière », décrit-il. Après deux ans de collaboration, Guillaume a permis au colosse normand d'ajouter de la précision à sa palette de golfeur. Un sportif complet qui doit encore parfaire sa condition physique pour répondre aux exigences de monde professionnel. « Il cherche à perdre un peu de poids mais pas trop pour conserver son swing et sa souplesse qu’il a depuis l’adolescence », analyse son préparateur physique, Jéremy Brecheteau. « J’ai un bon bas du corps mais je dois encore travailler sur les abdominaux », ajoute les dents serrés Clément Guichard, au beau milieu d’une séance de gainage.

Une détermination à la hauteur du chemin parcouru. Fils d'ouvrier, le jeune homme a su s’imposer dans une discipline coûteuse. « Mes parents ont fait beaucoup de sacrifices. Je leurs serait éternellement reconnaissant », souligne-t-il. Aujourd'hui encore Clément enchaine les petits boulots entre deux séances d'entraînements. « J’ai besoin de mettre de l’argent de côté pour pouvoir vivre et pour pouvoir disputer mes prochains tournois mais je dois beaucoup compter sur les sponsors pour y arriver », explique le jeune golfeur. « Ça montre une force de caractère, il le prouve par la manière dont il gère sa vie au quotidien aujourd’hui. Il va en avoir besoin dans les années à venir », conclut son entraîneur.

Clément fera ses débuts dans la cours des grands en janvier prochain pour une compétition disputée en Egypte. Une nouvelle étape dans un parcours loin d’être terminé. « D’ici 4 ans, j’espère être sur l’European Tour, la première division du golf professionnel. »
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport golf