Seine-Maritime : pourquoi le viaduc fantôme de la Scie entre Rouen et Dieppe n'ouvrira pas tout de suite

Le viaduc devait être terminé cet automne. Coup de théâtre, la Direction Interdépartementale des Routes Nord-Ouest annonce encore un énième report de ce projet. Les travaux durent maintenant depuis presque 12 ans.

Sur la Route Nationale 27,  on ne peut pas le rater. Quand on s’y approche, le viaduc de la Scie à l’air prêt à être emprunté. Le tablier est bien présent, le bitume sur le contournement de 7km a bien été posé pourtant aucun véhicule ne roule dessus.

Un projet ambitieux

Nous sommes en février 2009, Jean-Louis Borloo, alors ministre du développement et de l’Aménagement Durable approuve la création du prolongement de la Route Nationale 27. L’objectif de ce contournement est de réduire de quinze minutes la durée de trajet entre Rouen et Dieppe.

Il doit également permettre à 15 000 véhicules de ne plus traverser la commune de Saint-Aubin-Sur-Scie et stopper les nuisances sonores pour les habitants.

Le chantier est évalué à 77 millions d’euros. Un montant qui doit servir à réaliser les 500 mètres d’ouvrage et les 7 kilomètres de voiries.

Trois ans plus tard en Avril 2012, le chantier débute.

Le calendrier est maintenu jusqu’au début de l’année 2015. Le viaduc est terminé. Il ne reste alors plus qu’à réaliser la route pour accéder au viaduc.

Une histoire à rebondissements

C’est à partir de cette date que les travaux vont prendre du retard, énormément de retard.

Il y a tout d’abord les nombreux recours en justice. Pour construire le prolongement de la RN 27 il faut faire l’acquisition de terrains. Même s’il a été déclaré d’utilité publique par le Conseil d’Etat en 2005, tout doit être fait dans les règles de l'art grâce à une procédure : l’expropriation. Les propriétaires des terrains ont fait valoir leurs droits. Cela a entraîné de nombreux retards.

Autre élément à prendre en compte, le budget. A cause des retards dûs aux recours, une partie du financement a été injectée dans d’autres projets. Il a donc fallu patienter pour que de nouveaux financements soient alloués.

Le pont aurait dû être mis en service cet automne mais de nouveaux travaux de signalisations repoussent encore son ouverture en Juillet.

L'état ne nous considère pas

Frédéric Canto, maire de Saint-Aubin sur Scie

Une situation qui a le don d’agacer certains élus directement concernés par ces travaux. Notamment le maire de Saint-Aubin-sur-Scie, Frédéric Canto.

Il a  appris ce nouveau report "grâce à la presse et les réseaux sociaux". Le premier édile estime être "un interlocuteur que l’Etat ne considère pas".  Certains projets de la commune sont pour le moment bloqués, notamment "la remise en beauté du centre-bourg qui ne peut pas être faite tant que le viaduc n’est pas ouvert à la circulation".

Le feuilleton devrait toucher à sa fin l'été prochain, 12 ans après avoir débuté mais l'histoire de ce projet nous montre qu'il faut rester prudent.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
routes économie transports