Seine-Maritime : pourquoi des élections municipales partielles en septembre 2021 ?

Trois élections municipales partielles dans l'arrondissement de Dieppe et une dans l'arrondissement de Rouen seront organisées en septembre 2021. On vous explique pourquoi.
Certaines communes doivent compléter le conseil municipal pour pouvoir procéder à l’élection d’un nouveau maire.
Certaines communes doivent compléter le conseil municipal pour pouvoir procéder à l’élection d’un nouveau maire. © Stéphanie Para / Maxppp

Certains électeurs seinomarins vont de nouveau être appelés aux urnes pour des élections municipales partielles en septembre 2021. Quatre scrutins municipaux doivent être organisés dans 4 communes du département dont trois sur l’arrondissement de Dieppe (Ardouval, La Haye, Richemont) et un sur l’arrondissement de Rouen (Auzouville l’Esneval).

Un maire jette l'éponge

Pour les communes d’Ardouval et d’Auzouville l’Esneval, il s’agit de compléter le conseil municipal pour pouvoir procéder à l’élection d’un nouveau maire. Le maire sans étiquette d'Ardouval, François Sanson, qui avait été élu en mai 2020 "a démissionné de ses fonctions", nous indique la mairie qui ne souhaite pas s'étaler sur le sujet. Deux conseillers le suivront. Selon nos confrères du Réveil, des tensions se seraient installées au sein du conseil municipal, notamment au sujet d'un projet d’extension de parc éolien. François Sanson était élu au conseil municipal depuis 32 ans. 

Démissions en série au conseil municipal

Pour les communes de La Haye et de Richemont, il s’agit de compléter le conseil municipal qui a perdu plus du tiers de ses membres. A Richemont, plus de la moitié des membres du conseil municipal, dont le premier adjoint, ont démissioné en quatre mois. Six places seront désormais à prendre en septembre prochain. La maire actuelle, Marylène Paul, en fonction depuis seulement mars 2021, a succédé au précédent maire Philippe Genty, élu en juin 2020, qui s'est retiré de ses fonctions.

Appel aux urnes le 5 septembre 2021

Les électeurs de ces quatre communes sont convoqués le dimanche 5 septembre 2021 et, en cas de second tour, le dimanche 12 septembre 2021.

La réception des candidatures s’effectuera comme suit :

"Les déclarations de candidatures sont obligatoires et aucun autre mode de déclaration de candidature ne sera admis", indique la préfecture de Seine-Maritime ce vendredi 30 juillet 2021 dans un communiqué.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections