Thomas Pesquet, astronaute hors-norme ou communiquant hors-pair ?

Le 23 avril, l’astronaute a rejoint pour la seconde fois l'ISS. Depuis sa première mission en 2016, le Normand est devenu un expert en communication. Les internautes ne ratent pas une miette de ses aventures. Thomas Pesquet partage tout, au point d’en excéder certains.

 Thomas Pesquet dans la Tesla X qui l'emmène au centre spatial Kennedy.
Thomas Pesquet dans la Tesla X qui l'emmène au centre spatial Kennedy. © JOE MARINO/UPI/MAXPPP

L'astronaute ultra-connecté

Twitter, Instagram, Facebook, Flickr...Thomas Pesquet est partout ! Les réseaux sociaux sont devenus, depuis sa première mission spatiale Proxima en 2016, des outils de communication indispensables. 

A l'occasion de cette aventure exceptionnelle il y a 5 ans, l'astronaute normand avait révélé aux internautes les dessous de la préparation d'une aventure dans le cosmos, partageant ses entraînements, ses déplacements, ses rencontres. Puis, lors de son séjour de 6 mois dans la Station Spatiale Internationale, il a surtout fait rêver les Français en racontant ses journées et en publiant presque quotidiennement des clichés de la Terre vue de l'espace.

En quelques mois, le sympathique quadragénaire a désacralisé un univers qui paraîssait inaccessible au commun des mortels. Une stratégie de communication payante puisqu'il est aujourd'hui l'une des personnalités préférées des Français.

Alors le 24 avril dernier, peu de temps après être entré dans l'ISS, Thomas Pesquet n'a pas tardé à donner des nouvelles sur la toile, offrant même comme première photo, sa Normandie natale vue du ciel. 

Depuis le début de mission, Thomas Pesquet a déjà envoyé une vingtaine de publications sur ses comptes Twitter, Instagram et Facebook, à chaque fois postées en français et en anglais. Selon l'ESA (European Space Agency), l'astronaute est particulièrement impliqué dans sa gestion des réseaux sociaux et fait ça sur son temps libre.

Il possède une connexion Internet personnelle dans l'ISS et peut s'il le souhaite et s'il a le temps poster lui-même du contenu directement sur les réseaux sociaux. Mais le plus souvent, cela passe par la Terre. Via un système de mail, Thomas Pesquet envoie les textes et les images à son équipe de communication de l'ESA pour une mise en forme, une traduction, une vérification de l'orthographe, trop chronophage pour l'astronaute. L'équipe renvoit ensuite le contenu final au Normand pour validation avant qu'il ne soit posté sur les réseaux. Rien n'est envoyé sans son accord.

Les clichés postés par l'astronaute sont pris depuis la Cupola, la coupole d'observation panoramique au coeur de la station spatiale, une sorte de baie vitrée panoramique avec vue sur la Terre.

En 2017, lors de sa première mission il avait dévoilé ses trucs et astuces pour prendre les plus belles photos. Il expliquait alors qu'il devenait photographe, les week-ends lorsqu'il avait "le temps".

Photography from the ISS

"Vous êtes nombreux à demander comment on prend nos photos" avait-il écrit. "On s’aide pour cela d’un logiciel de navigation. Il connaît notre position exacte et nous indique à quelle heure exacte il nous faut regarder par le hublot pour ne pas manquer notre cible. On peut prédire le moment exact où la Station va survoler telle ou telle lieu (Paris, par exemple) et il n’y a alors plus qu’à espérer que le beau temps soit au rendez-vous : on ne voit rien sans un ciel dégagé !".

Avant de poursuivre : "la Station vole tellement vite qu’il n’y a pas beaucoup de temps à chaque passage pour dégainer l’appareil photo et il fait également compenser le déplacement de l’ISS pour obtenir une image nette. Une fois ces subtilités maîtrisées, il y a de quoi être créatif : time-lapse, photo de nuit, etc".

Thomas Pesquet, astronaute hors-norme ou communiquant hors-pair ?

Depuis son départ pour la mission Alpha 2021, il ne se passe pas un jour sans que l'astronaute publie quelque chose sur les réseaux sociaux, faisant même parfois des clins d'oeil à des artistes ou d'autres personnalités françaises.

Ce mercredi 28 avril, il a fait référence au duo Brigitte. Une belle promotion pour les chanteuses car le compte Twitter de l'astronaute atteint le million d'abonnés

Thomas Pesquet en fait-il trop ?

Pour beaucoup, Thomas Pesquet incarne un modèle d'excellence française : un parcours brillant, une sympathie naturelle et une envie de transmettre sa passion et son savoir. Sa carrière force le respect, il est le plus jeune Français à avoir été sélectionné par l'Agence spatiale européenne (ESA) pour partir en mission sur l'ISS.

Mais depuis le début de la nouvelle mission Alpha, l'astronaute ne fait plus l'unanimité, même auprès de ses pères.

Patrick Baudry,  deuxième spationaute français de l'Histoire était l'invité d'une chaîne d'informations le jour du décollage de Thomas Pesquet et de son équipage dans une capsule créée par l'entreprise SpaceX, propriété du milliardaire Elon Musk. Il n'a pas caché son exaspération face au comportement de son jeune homologue. "Est-il bien français ou devenu américain tellement il est lisse ! Mais bon il mange du fromage alors tout va bien !" faisant référence à un tweet de Thomas Pesquet, la veille de son départ, dans lequel il décrivait son dernier repas sur Terre.

Il a ensuite reproché au Normand "d'avoir fait beaucoup de com', mais pas grand chose sur le plan scientifique" lors de sa première mission Proxima : "Ce n'est pas de la conquête spatiale, c'est du business et de la technologie à la Elon Musk qui a reussi a anéantir notre industrie des lanceurs en France et en Europe", s'est-il insurgé sur le plateau de télévision.

Un discours sévère qui a valu à Patrick Baudry de vives critiques de la part des défenseurs de Thomas Pesquet.

A 400 kilomètres au-dessus de nos têtes, Thomas Pesquet est aussi la cible de critiques gratuites.

Une image prestigieuse

Thomas Pesquet a la cote. Partout où il passe, l'astronaute est célébré, admiré par toutes les générations jusqu'aux plus grandes stars. La notoriété de l'astronaute n'est plus à faire alors depuis quelques années, il est devenu de bon ton de s'afficher à ses côtés.

Suite au décollage de la fusée Falcon9 le 23 avril dernier, hommes politiques et autres personnalités mondialement connues ont donc ressorti des photos souvenirs prises avec le Normand alors qu'il était en promotion de sa première mission spatiale.

L'occasion d'adresser à l'astronaute leurs félicitations et d'exprimer leur fierté d'avoir pu le croiser un jour.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique thomas pesquet le spationaute normand astronomie culture sciences espace société