VIDEO. Raid du 19 août 1942 : Dieppe commémore aussi la bravoure des Belges

L'opération Jubilee, les Belges y étaient aussi, présents à bord des avions et navires alliés. Si le monde se souvient du sacrifice des Canadiens, un hommage a été rendu aux Belges ce 19 août, au cœur des commémorations du raid de Dieppe. L'occasion de revenir sur leur participation. C'était il y a 81 ans...

19 août 1942. Les Alliés traversaient la Manche lors de l'opération Jubilee. Près de 5 000 Canadiens, 1 125 Britanniques, des rangers américains, des Français, des Polonais, des Tchèques... Et des Belges, tentent de tester les limites du port de Dieppe avant l'organisation, plus tard, d'un éventuel débarquement.

Mais l'opération échoue et le bilan est dramatique : les Alliés estiment le nombre de tués à 1 200 (dont un quart des troupes canadiennes),  dans un affrontement de moins de dix heures. Si les Belges ont, eux, payé un tribut bien moins lourd, une temps de recueillement leur était consacré aujourd'hui, sur le square du Canada à Dieppe, durant les commémorations.

Quid de la présence belge ?

Depuis l'année dernière, les cérémonies en hommage aux Belges font partie du programme des commémorations officielles du raid de Dieppe. Une plaque avait par ailleurs été inaugurée en souvenir des aviateurs et marins belges... 

Parmi eux, Victor Billet (ci-dessus). Le corps de ce lieutenant de vaisseau, qui avait rejoint l'Angleterre en mai 1940 et contribué à la formation d’une Section belge de la Royal Navy, n'a jamais été retrouvé. Le jour du raid, il commandait une barge de débarquement avec un équipage de dix hommes.

Le lieutenant de vaisseau Victor Billet, fondateur de la Force navale belge, mourut en rade de cette plage le 19 août 1942. Il contribua de son sang à l'amitié franco-belge.

Inscriptions sur la plaque en hommage à Victor Billet

Difficile, en revanche, d'estimer le nombre de victimes parmi les Belges. " Tout doucement, on retrace les personnes qui ont participé, mais l'on n'a pas assez de documents", explique Éric Navez, vétéran de la marine belge. " On avait une escadrille, la 350e, basée en Angleterre. Les avions étaient des Spitfire, floqués de la Royal Air Force. Mais leur matricule était d'une escadrille belge, sous commandement belge. Malheureusement, beaucoup de gens ne savent pas que la Belgique a participé en raison de ce flocage. "

Regardez le reportage d'E. Partouche et D. Meunier, avec les interviews de Christian Delgoffe, secrétaire général de l’association d’anciens combattants Servio, et Éric Navez :

Au cours des commémorations, Dieppe a ainsi eu une pensée pour la Belgique. Levée des drapeaux, dépôt de gerbe et hymne belge, joué aux côtés des hymnes canadiens ou américains : un hommage pour saluer leur bravoure, et ne jamais les oublier.