Un voilier démâte et dérive au large de Dieppe


Le "Karioca 2" en détresse à plus de 40 kilomètres au large des côtes de Seine-Maritime / © Photo : Marine nationale
Le "Karioca 2" en détresse à plus de 40 kilomètres au large des côtes de Seine-Maritime / © Photo : Marine nationale

Avec 6 personnes à bord, un voilier en détresse est secouru avec l'aide d'un hélicoptère puis remorqué par un bateau de la SNSM
 

Par Richard Plumet

Un voilier finlandais du nom de "Karioca 2" a déclenché sa balise de détresse ce matin (mardi 30 juillet 2019) un peu avant 9h. Le bateau, avec 6 personnes à bord,  avait perdu son mât et dérivait à petite vitesse à 46 kilomètres au nord-ouest de Dieppe, à proximité de la voie montante du "DST", le dispositif de séparation du trafic du Pas-de-Calais.

Une des routes maritimes les plus fréquentées au monde par les énormes porte-conteneurs et toutes les sortes de cargos.

Des creux de 2 mètres

Pour venir en aide au voilier en détresse le CROSS Griz-Nez (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage), après avoir prévenu la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, a organisé les secours.

A 9h 05 l'hélicoptère Dauphin de la marine nationale stationné au Touquet, ainsi que le canot tout temps "Notre dame de bon secours" de la station SNSM de Dieppe étaient engagés pour se rendre sur zone, à la rencontre du "Karioca 2".

A 9h45 le Dauphin effectuait un premier survol  du voilier et informait le CROSS, au vu de la situation, de la nécessité de remorquer ce catamaran. La mer était agitée avec des creux de 1,50 à 2 mètres et des rafales de vent allant de 55 à 65 km/h
L'hélicoptère Dauphin de la marine nationale / © Marine nationale
L'hélicoptère Dauphin de la marine nationale / © Marine nationale
 

Pris en remorque par la SNSM

L'hélicoptère est revenu à terre, notamment pour faire le plein de carburant, puis est reparti en mer un peu plus tard pour être à nouveau au-dessus du voilier au moment, un peu après 11h30, où le canot tout temps de la SNSM arrivait à proximité du bateau démâté.

Par le treuil du Dauphin, un plongeur est descendu de l'hélicoptère militaire sur le pont du "Karioca 2" afin d'attacher le voilier au bateau de sauvetage pour qu'il soit pris en remorque.

Pendant que le Dauphin retournait à sa base du Touquet, le convoi partait en direction de Dieppe où il est attendu "en fin de journée" indiquait la préfecture maritime.
 
© Marine nationale
© Marine nationale


Le mât et la voile laissés sur place

L'opération de remorquage du voilier vers Dieppe s'est révélée moins simple que prévu, apprenait-t-on ce mardi soir dans un communiqué de la préfecture maritime.

A midi, deux sauveteurs du canot de la SNSM de Dieppe sont montés à bord du "Karioca 2" et ont constaté que le mât et la voile, qui reliés au voilier, pendaient dans l'eau, rendaient très difficile un remorquage en freinant la progression et surtout l'accès au port et un retour à quai.

Ils ont donc décidé, en accord avec l'équipage, de désolidariser le mât et la voile de la coque du "Karioca 2".

Devenant un obstacle potentiel à la navigation, la présence de ce mât et de cette voile a été signalée par la mise en place de deux bouées de signalisation et la diffusion par la préfecture maritime d'un "AUN", un Avis Urgent aux Navigateurs :

ANTIFER - LARGE DIEPPE
LES NAVIGATEURS SONT INFORMES DE LA PRESENCE D'UN MAT D'UNE LONGUEUR DE 20M. SIGNALE PAR UNE BOUEE NOIRE ET BLANCHE A LA POSITION (WGS84) : 50-24,28N 000-38,59E
LA PLUS GRANDE PRUDENCE EST RECOMMANDEE.


Quant au voilier, les sauveteurs ont réussi à démarrer son moteur ce qui a finalement permis au Karioca 2 de rentrer par ses propres moyens à Dieppe, escorté de près par le canot de sauvetage tout temps de la SNSM.
L'arrivée du convoi a eu lieu à 17h50.
 
© France 3
© France 3

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus