Il y a presque un an, Zinédine Zidane devenait l'ambassadeur d'Alpine. Pour le dernier rassemblement de l'écurie française en 2023, Pierre Gasly et Esteban Ocon ont rendu visite à la légende du football français à Madrid, le mardi 12 décembre. L'occasion de faire du karting ensemble et de taper quelques ballons.

Après la fin d'une saison de Formule 1 difficile pour Alpine, l'heure est à la détente. Conviés par l'écurie dieppoise, le pilote rouennais, Pierre Gasly, et son confrère ébroïcien, Esteban Ocon, ont passé toute la journée du mardi 12 décembre 2023 aux côtés de Zinédine Zidane dans la ville où la légende française du football a tant joué. Ensemble ils ont partagé leur passion sur une piste de kart et sur un terrain de foot.

Karting et passes de ballons

Après une visite du Santiago Bernabeu, le stade du Real Madrid, tous se lancent dans une séance de karting. Les deux pilotes normands sont dans leur élément, ils négocient parfaitement les virages. Enfin presque... Esteban Ocon rentre dans un kart, et pas celui de n'importe qui. Il tape la voiture de Zidane : "Ce n'était pas volontaire, surtout pas sur Zizou", s'amuse Ocon auprès de France Bleu Normandie.

De son côté, l'ancien capitaine des Bleus se débrouille plutôt bien : "Ce n’est clairement pas la première fois qu’il pilote", confie Gasly à nos confrères de BRUT. Même si la jeune cauchoise, Lisa Billard, en Formule 4 donne quelques conseils à ce dernier. 

Ensuite, l'ambassadeur d'Alpine a invité Gasly et Ocon à taper quelques ballons sur le terrain.

"Zinédine est mon héros sportif"

Les deux hommes sont repartis les yeux pleins d'étoiles après ce 24h chrono. Pierre Gasly, lui, aura rencontré son idole: "Si j'avais dit au petit Pierre de 6 ans "un jour tu vas pouvoir faire une passe à Zidane", je me serai mis à chialer, c'est sûr", confie ce dernier à BRUT.

"Zinédine est mon héros sportif, donc c’était un véritable privilège de passer la journée avec lui à Madrid, confesse Gasly. Je lui posais des questions le matin sur l’entraînement des joueurs à son époque ou au Real entre les compétitions. Parce qu’on arrive à un niveau où tout le monde est extrêmement talentueux et pour être plus fort que quelqu’un qui a déjà énormément de talent, il va falloir se concentrer sur le moindre détail, que ça soit en termes de préparation physique, mentale, récupération… "