A Fécamp, la moitié des habitants n'a pas reçu ses pastilles d'iode

Une pharmacie à Fécamp / © France 3 Baie de Seine
Une pharmacie à Fécamp / © France 3 Baie de Seine

La distribution des pastilles d'iode pour les habitants vivant à 20 km des centrales nucléaires a commencé.Cette année, le périmètre est élargi. Fécamp, proche de la centrale de Paluel, est concerné. Une partie des habitants n'a pas reçu le courrier permettant d'aller en pharmacie. 

Par Sylvie Callier


C'est une anomalie qui ne prête pas à sourire dans le contexte de l'accident de l'usine SEVESO Lubrizol.  La moitié des fécampois n'a pas reçu sa prescription pour aller chercher une boite de pastilles d'iode. En cas de fuite nucléaire, ces médicaments permettent de protéger la thyroïde contre les effets des rejets d'iode radioactif. 

La ville de Fécamp est intégrée pour la première fois dans le nouveau périmètre du plan particulier d'intervention autour de la centrale de Paluel. Dans une même maison, une même rue, tous les habitants n'ont pas reçu le bon pour obtenir gratuitement les pastilles d'iode.

Le maire, Agnès Poussier-Winsback, avait demandé que l'ensemble des habitants de la commune soit dans le périmètre, d'autres élus avaient aussi insisté sur ce point.

Le "flottement" dans l'application de cette demande est mal venu, s'agissant de la sécurité des populations en cas d'accident nucléaire. Une réunion publique doit avoir lieu prochainement.
 

Si des familles de Fécampois viennent chez le pharmacien avec une attestation de domicile, on leur remettra des pastilles d'iode

 (le maire de Fécamp, Agnès-Poussier Winsback)
A Fécamp, la moitié des habitants n'a pas reçu ses pastilles d'iode
Reportage de B. Drouet et E. Proença-Pina

Sur le même sujet

LOCB: Planche(s) Contact

Les + Lus