Un local des Restos du cœur dévalisé avant les fêtes de Noël : "Ils ont tout saccagé"

Le local des Restos du Coeur à Valmont, en Seine-Maritime, a été pillé. Des denrées et des jouets étaient destinés à une centaine de familles bénéficiaires. L'association porte plainte.

Des jouets étaient destinés à une centaine de familles bénéficiaires. L'association porte plainte.
Des jouets étaient destinés à une centaine de familles bénéficiaires. L'association porte plainte. © Maxppp

C'est une bien mauvaise nouvelle pour les Restos du Coeur de Valmont, près de Fécamp. Leur local, situé juste en face du collège Eugène-Delacroix, a été pillé le week-end des 19 et 20 décembre.

800 à 1 000 euros de marchandise volée

Résultat : des denrées alimentaires et des jouets dérobés. Ces derniers étaient destinés à la centaine de familles bénéficiaires, domiciliées dans la commune et ses environs.

Hors dégât matériel, on en a pour 800 à 1 000 euros de marchandise volée

Viviane Teinielle, responsable du local des Restos du Cœur à Valmont

Le ou les malfaiteurs sont entrés en brisant la fenêtre des toilettes pour pénétrer à l"intérieur. Ils ont ensuite forcer la porte du bureau qui était fermée. "Ils ont tout saccagé. Le peu qui restait était par terre."

L'association a porté plainte ce jeudi matin à la gendarmerie de Valmont.

Les bénévoles sous le choc

"Depuis lundi je n'arrive pas à dormir. Je n'admets pas qu'on s'en prenne à un local qui permet d'aider les personnes dans le besoin", nous raconte les larmes aux yeux VivianeTeinielle, responsable du local des Restos du Coeur à Valmont. D'autant plus que le local de Valmont avait déjà été cambriolé l'année précédente, en 2019. 

L'entraide déjà se fait sentir. Les Restos du Havre sont venus les ravitailler ce matin afin qu'ils puissent assurer la distribution de mardi. "On a eu des appels de soutien d'entreprises, traiteurs de Paris et de Fécamp qui ont fait un don pour nous. Ils ont été choqués aussi de ce qui nous arrivait. On reçoit beaucoup de soutien de personnes extérieures."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers