Football. Montée en Ligue 1 ou fiasco : les scénarios possibles (et parfois improbables) pour le HAC

Après son match nul à Bastia (1-1), le leader havrais jouera sa montée vendredi 2 juin face à Dijon lors de la 38ème et dernière journée de Ligue 2. Si les Ciel et Marine sont dans une position favorable, ils pourraient en cas de défaite se faire doubler par Metz et Bordeaux. On vous détaille tous les cas de figure possibles. Du meilleur au pire.

C’est le soir ou jamais pour conclure. Les Havrais n'ont jamais été aussi près du but. Ils se voient offrir vendredi 2 juin une chance en or de valider leur ticket pour la montée à l’occasion de la 38ème et dernière journée de Ligue 2. Le public, qui n’a pas gouté aux joutes de la Ligue 1 depuis la saison 2008-2009, ne s’y est pas trompé. Le match contre Dijon au Stade Océane se jouera à guichets fermés. 

Le HAC reste sur deux défaites et un nul lors de ses trois derniers matchs

L’affaire aurait pourtant pu être pliée depuis bien longtemps. Mais le Havre a décidé de faire le coup de la panne dans le sprint final. Au pire moment. Le club doyen reste sur deux défaites - l’une à Annecy (0-1), l’autre à domicile face à Valenciennes (0-2) - et un match nul miraculeux arraché à la 89ème minute à Bastia (1-1).

Alors que les Normands ont compté jusqu’à 10 points d’avance sur le deuxième - Sochaux à l’époque - au soir de la 21ème journée, ils ont vu ces dernières semaines leur avance fondre comme neige au soleil. Bordeaux (3e) et surtout Metz (2e) en ont profité pour revenir à trois points du leader havrais.

Le Havre peut se contenter d'un nul, voire d'une défaite...

Le dernier acte vendredi s’annonce donc passionnant. Et les moindres détails vont compter au moment de distribuer les deux précieux sésames pour la Ligue 1. Dans ce match à trois, les différences de buts générales (la différence entre les buts marqués et les buts encaissés sur la saison) sont presque équivalentes (Le Havre +26, Metz + 27 et Bordeaux + 24).

Le Havre, tout comme Metz qui reçoit Bastia vendredi, ont leurs destins entre leurs mains. Une victoire leur donnerait chacun les clés de l’accession. Face à Dijon qui jouera pour ne pas descendre, un nul suffirait même au bonheur des Havrais. Une défaite aussi mais il faudrait alors sortir la calculatrice.

 

Le Havre promu si :

  • S’il fait match nul ou gagne contre Dijon
  • S’il perd mais que Metz et/ou Bordeaux ne gagne pas
  • S’il perd par un but d’écart contre Dijon et que Bordeaux ne gagne pas par plus d’un but d’écart contre Rodez

Comment départager Le Havre et Bordeaux en cas d'égalité ?

Le dernier point mérite d’être précisé. En effet, en cas d’égalité de points et de différences de buts entre Le Havre et Bordeaux, les Ciel et Marine seraient assurés de monter en Ligue 1. Dans ce cas de figure, l’article 518 ter du règlement administratif de la Ligue Nationale de Football précise que c’est le critère du plus grand nombre de points sur les confrontations directes qui rentre en ligne de compte.

A ce jeu-là, Le Havre sort gagnant après avoir battu à deux reprises les Girondins, au stade Océane 1 à 0 le 26 décembre 2022 puis au Matmut Atlantique 2 à 1 le 31 janvier 2023.

Le pire des scénarios serait une défaite havraise couplée à un succès messin et à une (large) victoire bordelaise. Le HAC resterait alors à quai. Le gâchis serait monumental quand on pense que les Havrais occupent sans discontinuer le fauteuil de leader depuis le mois de novembre. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité