• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

10 mois de prison ferme pour Gurvan le Gall, le havrais professeur de français détenu en Russie

Le couperet est tombé ce matin : le professeur havrais accusé de corruption de policiers a écopé de 10 mois de prison ferme. Détenu depuis le mois de mars à Togliatti, en Russie, Gurvan Le Gall devrait être libéré dans un mois et demi. Il a décidé de faire appel

Par Béatrice Rabelle

Après plusieurs jours d'audience, le procureur du tribunal de Togliatti avait requis un an de prison à l'encontre du professeur havrais. Le jugement a été rendu ce lundi 19 août : 10 mois de prison ferme.
 Emprisonné depuis le 22 mars 2019, Gurvan le Gall est accusé d'avoir tenté de corrompre des policiers parce qu'il ne détenait pas le bon visa. Le 21 mars, il était en effet arrêté dans des circonstances qui restent assez floues. Il détenait un visa d'affaires. Pour la police russe, il aurait dû être en possession d'un visa de travail puisque le havrais était en déplacement pour monter une école de français dans le pays. 

Il aurait alors tenté de verser un pot de vin de 200 euros pour amadouer les agents. Pour la défense, il s'agissait juste d'un quiproquo lié à la barrière de la langue. En l'absence de traducteur pendant une partie des interrogatoires, il aurait compris qu'on lui réclamait de payer une amende.

Gurvan le Gall a encore 47 jours, soit un mois et demi de prison, à purger. Les 5 mois durant lesquels il a été enfermé comptent en effet pour 150 % dans son temps de peine carcérale. C'est le système de comptage de la justice russe. Le normand, qui n'a cessé de dénoncer ses conditions d'incarcération, et l'absence totale de contact avec ses proches,  a décidé de se pourvoir en appel.
le havrais Gurvan le Gall lors de son audience en Russie : condamné à 10 mois de prison ferme

 

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus