Au Havre, les immeubles surnommés "Chicago" sont démolis

432 logements construits en 1974 sont "grignotés" par de vertigineuses pelles mécaniques. Ce quartier de Graville/Vallée Béreult fut surnommé "Chicago". A la place de ces immeubles, il y aura un parc sportif paysager et des logements à taille humaine.

Pour venir à bout de ce colosse de béton, il faut des cisailles, des pinces hydrauliques et des broyeurs fixés sur des pelles mécaniques de grande hauteur. C'est une démolition par "croquage", pas par dynamitage. 

Il faudra un an et demi pour achever le chantier. Il se fait en 3 étapes : le désamiantage, la démolition mécanique et le concassage. En tout 30.000 tonnes de béton pour ces immeubles. Les matériaux seront recyclés pour le BTP à 90%.

L'annonce de cette démolition pour réhabiliter le quartier remonte à 2015. 

Il a fallu trouver d'autres logements pour les habitants. Cet accompagnement a duré plus de 3 années.

Ces immeubles HLM dataient de 1973-1974. Le surnom de "Chicago" faisait référence à des trafics et réglements de compte qui ont empoisonné la vie des habitants. 

"Il y a 40 ans c'était une bonne décision de construire autant de logements, aujourd'hui on ne va pas au-delà de 100 logements grand maximum"

Il y aura "place nette" pour démarrer le chantier du nouveau quartier à l'automne 2022. La grisaille n'est plus une option acceptable.

 Les espaces verts seront généreux avec un parc urbain paysager et 3 grands terrains de sport en herbe. 

120 logements individuels, de petites maisons, seront construits. Le quartier offrira son nouveau visage en 2024.