Au Havre, la restauration de la Cathédrale s'achève après 2 ans de chantier

Recouvertes d'échaffaudages depuis plus de 2 ans, les façades de la Cathédrale Notre-Dame du Havre seront dévoilées en septembre prochain. Le chantier de restauration est minutieux car tout l'enjeu est de conserver l'authenticité de cet édifice qui a traversé près de cinq siècles.
Le chantier de restauration de la Cathédrale Notre-Dame du Havre a commencé en 2018
Le chantier de restauration de la Cathédrale Notre-Dame du Havre a commencé en 2018 © Karima Saïdi - France Télévisions
Elle est un peu moins connue que sa voisine rouennaise, la Cathédrale Notre-Dame du Havre n'en est pas moins un bijou architectural, l'un des plus anciens de la cité Océane.
Il mêle différents styles : le flamboyant, le style Renaissance, le baroque et le classique
Sa construction a débuté en 1575 et s'est achevée en 1638.  

 

Il faut garder l'authenticité de ce bâtiment qui raconte l'histoire du Havre et tous les témoins de cette histoire. Les impacts de balles, de boulets, on ne peut pas les gommer comme ça.

Vincent Duteurtre, Directeur des bâtiments de la ville du Havre

L'édifice a traversé les siècles et a subi les grands traumatismes de l'Histoire avec parfois de graves dégâts, les bombardements du port pendant les XVIIème et XVIIIème siècles, ainsi que pendant la Révolution. Mais le plus important événement destructeur furent les bombardements du 5 septembre 1944 qui endommagèrent fortement l'église, causant sa destruction partielle.
Au fil des sicèles, les pierres de la Cathédrale ont aussi souffert de l'eau et du sel

 
La restauration de la Cathédrale Notre-Dame du Havre a commencé en 2018


Il a été classé au titre des monuments historiques le 10 février 1919.
Depuis la fin de l'année 2018, des restaurateurs d'arts s'affairent sur le clocher et les façades de la Cathédrale. L'objectif de leur travail est de redonner du volume aux reliefs usés pour que chaque détail soit visible des trottoirs. 
Certaines sculptures ont été fortement abîmées et les volumes manquants ont été complètement reconstitués et taillés dans de la pierre de Caen.
Au total, 30m³ de pierre ont été amenés sur le chantier, à 30 mètres de haut.

 Les échauffages seront déconstruits en septembre prochain.
 
Les restaurateurs d'art redonnent du volume aux reliefs
Les restaurateurs d'art redonnent du volume aux reliefs © Karima Saïdi - France Télévisions

 
Une destruction évitée
Après la seconde guerre mondiale, plusieurs architectes veulent détruire l'église ou transformer le bâtiment en musée.
Mais Auguste Perret, l'architecte en chef, chargé de la reconstruction du Havre, sauve l'édifice et décide de l'inclure dans son plan de centre-ville.
Il déplacera la rue de Paris un peu plus à l'ouest pour créer le parvis de la Cathédrale.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture religion histoire société architecture