Confinement coronavirus : au Havre, la plage reste un sanctuaire du sport et de la promenade

Parmi les motifs de dérogation pour sortir de chez soi autorisés par le gouvernement, le sport et la promenade des animaux de compagnie. Au Havre, la plage est le lieu de sortie de plein air le plus prisé.

Au Havre, en période de confinement les sportifs s'exercent à la plage.
Au Havre, en période de confinement les sportifs s'exercent à la plage. © France 3 Normandie/ K. Saidi
Avec ses deux kilomètres de sable et surtout de galets, la plage du Havre est un vaste terrain de jeu pour ceux qui en cette période de confinement souhaitent s’exercer et prendre l’air.
 
Au Havre certains font leur footing sur le sable ou profitent de la mer toute proche pour mettre les pieds dans l'eau
Au Havre certains font leur footing sur le sable ou profitent de la mer toute proche pour mettre les pieds dans l'eau © France 3 Normandie / K. Saidi

En cette deuxième journée de restriction des déplacements, des dizaines de joggeurs, cyclistes et amateurs de fitness font travailler leur cardio avec une vue imprenable.
Les équipements publics de musculation installés l’été dernier par la municipalité font le plein. Mais des rubalise ont été installés ce mercredi 18 mars dans l'après-midi pour empêcher l'accès à une partie des structures. 

D’habitude je fais du sport en salle ou une séance de piscine quotidienne. J’ai la chance d’habiter près de la plage donc je vais venir 45 minutes ici chaque jour avec mon attestation pour m’exercer, c’est important. Avec ce soleil ça fait beaucoup de bien. 
Laurence Levieux, retraitée.
 

Laurence Levieux fait ses tractions en plein air à la plage du Havre.
Laurence Levieux fait ses tractions en plein air à la plage du Havre. © France 3 Normandie/ K. Saidi

Mais les sportifs font attention à garder une bonne distance entre eux avant de se lancer dans des fentes et autres tractions. Certains portent même des gants en plastique pour ne pas être en contact direct avec les équipements.  

Et pour ceux qui auraient peur d’être encore trop près des autres, la solution reste d’aller à l’eau !
Des courageux, se lancent dans une mer à maximum 10 degrès pour une baignade ou une séance de longe-côte avec ou sans combinaison en néoprène.
 
Enfin, l’appel du grand large existe toujours bel et bien. Dans la matinée quelques amateurs de stand-up padle se sont lancé dans des balades sur ces sortes de grandes planche de surf. 

J’ai fait un aller-retour jusqu’au Cap de la Hève, ça m’a pris 1h30. Et je n’ai croisé que deux, trois bateaux de pêcheurs au loin, c’était calme et reposant.
François d’Ornant, amateur de stand-up paddle.

 
François d'Ornant revient d'une sortie en stand-up paddle à la plage du Havre.
François d'Ornant revient d'une sortie en stand-up paddle à la plage du Havre. © France 3 Normandie/ K. Saidi

Mais la préfécture de la Manche et mer du Nord a rappelé mercredi après-midi que les activités de plaisance, de tourisme ou de loisirs nautiques sont aussi interdits. Il faut donc désormais ranger ses surfs et kayaks. 

Le non-respect de la réglementation précitée est passable des mêmes sanctions qu'à terre.
Préfecture de la Manche et mer du Nord. 

A terre, les forces de l’ordre restent vigilantes. Une patrouille de motards et un groupe de 3 policiers à pieds sillonnent la zone de la plage. 

Nous faisons essentiellement de la prévention, nous demandons aux gens leurs attestations, cela se passe bien. Mais nous venons d’interpeller une dame qui était en bottines à talons, et qui nous disait venir faire du sport, on a dû mal à la croire ! 
Policier, basé au Havre

N’oubliez donc pas vos joggings et baskets, en plus de votre attestation sur papier, si vous souhaitez vous exercer.

Troisème jour de confinement, fermeture des plages normandes 

Mais le plaisir aura été de courte durée. Au troisième jour de confinement, certaines prefectures normandes ont décidé de fermer l'accès aux plages : 
  Le préfet du Morbihan, en Bretagne, a pris une décision radicale. Par arrêté, toutes les plages ainsi que les sentiers côtiers de ce département, qui abrite l'un des premiers foyers de coronavirus, sont interdites d'accès au public.  Seul les professionnels "dont l'activité nécessite un accès à ces lieux" y sont encore autorisés. 

Au Havre, l'accès au site est interdit à partir du samedi 21 mars midi. La Ville a en effet pris un arrêté municipal en ce sens. Les contrevenants s'exposent à des poursuites. 
 
L'accès au mobilier de sport urbain condamné au Havre
L'accès au mobilier de sport urbain condamné au Havre © Karima Saidi

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société littoral sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter