Coronavirus : un garagiste du Havre s'adapte en lançant un service à domicile

Face aux contraintes du confinement, un garagiste de Seine-Maritime s'organise pour aller au-devant des clients en se déplaçant pour effectuer les réparations ou interventions urgentes sur les véhicules.
 

27 mars 2020- Livraison à domicile d'une voiture après travaux de réparation au garage du Havre
27 mars 2020- Livraison à domicile d'une voiture après travaux de réparation au garage du Havre © Karima Saïdi / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Ce professionnel de l'automobile a créé son entreprise en s'installant au Havre, rue de Verdun, à mi-chemin entre le stade Deschaseaux et le Rond-Point.

Pneumatique, pare-brise, géométrie du train avant, réparation, entretien, mécanique rapide : "Estuaire Pneus"  a débuté son activité il y a à peine 3 mois. Mais depuis la crise du Coronavirus, le jeune chef d'entreprise, qui a déjà été obligé de mettre un employé au chômage, est très inquiet face à la soudaine et imprévue baisse d'activité :

Pour les petites PME comme la nôtre, avec 3 salariés, mon principal objectif c'est de les payer et puis qu'on arrive à sortir la tête de l'eau ! Mais bon, là on s'enfonce de jour en jour…
- Olivier Cordonnier, gérant d'Estuaire Pneus

► Retrouvez ici et en un clic tous nos articles sur le Coronavirus en Normandie

D'où l'idée de proposer un "service à domicile" en allant chercher les véhicules chez le client. Un moyen, même s'il coûte, de maintenir l'activité, de conserver une clientèle, et d'envisager l'avenir, l'après crise, autrement, avec un peu d'optimisme et d'espoir…

On ne gagne pas d'argent à faire ça : parce que le temps de faire des allers et retours tout ça, mais au moins si on peut aider comme ça c'est toujours mieux que la quête de rester confinés !
Car en attendant, les factures elles passent !

- Olivier Cordonnier, gérant d'Estuaire Pneus

Coronavirus : un garagiste Havrais s'adapte au confinement
VIDEO : le reportage de Danilo Commodi et Karima Saïdi (montage : Alexis Delahaye)

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie automobile entreprises baie de seine