Déshabillé, fouetté, brûlé... Un ado de 17 ans enlevé et séquestré : six personnes interpellées

Un mineur avait été enlevé dans la région havraise en septembre 2023. Les malfaiteurs avaient réclamé une rançon à la famille du jeune. Après plusieurs mois d'enquête, six personnes ont été interpellées le mardi 16 avril près du Havre (Seine-Maritime).

Pour mettre la main sur cette équipe de malfaiteurs, il aura fallu aux enquêteurs plus de sept mois de recherches intenses. L'affaire commence le 27 septembre 2023. La victime, Romain*, est un jeune de 17 ans. Alors qu'il se trouve à bord d'un bus, il est contraint par un groupe de plusieurs personnes de descendre du véhicule. 

Romain* est emmené dans un lieu à l'abri des regards, isolé, proche du Havre (Seine-Maritime). Sur place, l'équipe de malfaiteurs le déshabille. Le jeune se retrouve nu et se voit infliger des brûlures à l'aide d'un briquet. Il est également fouetté avec des branches d'arbres, selon l'enquête de la gendarmerie.

Une rançon de 2000 euros

Le cauchemar se poursuit quand la victime est obligée, sous les menaces, d'appeler sa mère pour réclamer une rançon de 2 000 euros. "Cette dernière contactera plusieurs personnes afin de réunir la somme et de se rendre au point de rendez-vous fixé. L'argent est récupéré par les agresseurs, la victime est libérée", peut-on lire dans le communiqué de la gendarmerie. 

La famille fait un signalement, une enquête est ouverte le 10 octobre sous l'égide du parquet du Havre. La brigade de recherche havraise se mobilise.

Mais sans témoin, les investigations piétinent. Les enquêteurs disposent de peu d'éléments, le chemin pour arriver à arrêter les malfaiteurs s'annonce difficile. L'emploi du temps de la victime est analysé et décortiqué, notamment les minutes avant, pendant et après l'enlèvement et la séquestration.

Sept mois d'enquête

Au cours de l'enquête, les auteurs présumés sont identifiés, six sont interpellés le mardi16 avril 2024 à 6 heures du matin, sept mois après l'enlèvement.

Six individus, pour la plupart, des jeunes hommes âgés de 16 à 19 ans, demeurant principalement sur la région havraise, sont placés en garde à vue.

Communiqué gendarmerie nationale

le 26 avril 2024

La gendarmerie ajoute : "Au domicile de l’un des suspects, il est découvert une somme de 410 euros en numéraire, 43 grammes de cannabis et une arme de poing Tokarev cal 7.62 de catégorie B avec des munitions réelles. Ces saisies font l’objet d’une procédure incidente".

Parmi les six personnes interpellées, trois sont majeurs. Ils ont été placés sous mandat de dépôt et incarcérés en détention provisoire. Les trois autres, mineurs, ont été placés sous contrôle judiciaire assorti de couvre-feu, en attendant leur jugement.

*Prénom d'emprunt