Faut-il un code de déontologie pour les tatoueurs ?

L'hygiène est importante dans l'activité de tatouage. / © France 3 Normandie
L'hygiène est importante dans l'activité de tatouage. / © France 3 Normandie

Au Havre, certains professionnels sont pour l'instauration d'un code de déontologie pour la profession. Il apporterait des garanties sur l'hygiène notamment. 

Par Marc Moiroud-Musillo

L'association tatouage et partage milite pour l'instauration d'un code de déontologie et d'un statut officiel pour la profession. 

Frank, gérant de "Frank Tatouage" pratique depuis les années 1980 au Havre. Il fait partie du syndicat national des artistes tatoueurs. Il rappelle l'importance de l'hygiène dans sa pratique. Il apporte une attention particulière à l'aseptie de son espace de travail. L'ensemble de son matériel est emballé sous film plastique pour limiter les transmissions microbiennes. 

Alors que 10% des hommes et 16% des femmes arborent au moins un tatouage sur leur peau, en France, la question du statut professionnel se pose pour les 10 000 officines du territoire national. 

Quand on est jeune, on n'y pense pas, voilà. Je savais que Franck avait une bonne réputation à l'époque et je n'ai jamais été déçue" explique Aurélie, une cliente.

Faut-il un code de déontologie pour les tatoueurs ? Exemple au Havre
(avec les interviews de :
  • Frank, gérant de "Frank Tatouage"
  • Naïm, client
  • Aurélie, cliente
  • Mathieu, gérant de "Café INK")

A lire aussi

Sur le même sujet

Patrimoine vivant: Parurerie florale

Les + Lus