Une tonne de coquilles Saint-Jacques illégalement pêchées saisie à Tancarville

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kanwaljit Singh .

La pêche à la coquille Saint-Jacques a débuté officiellement ce lundi 3 octobre 2022. Une saison qui s'annonce excellente avec forcément des fraudes. Plus d’une tonne de coquilles pêchées illégalement a été saisie par la préfecture maritime à Tancarville (Seine-Maritime) en début de semaine.

Ce jeudi 6 octobre, la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord fait part sur Twitter de son beau coup de filet. Plus d’une tonne de coquilles Saint-Jacques, pêchées illégalement, a été saisie à Tancarville (Seine-Maritime), en début de semaine.

Selon les autorités, cette saisie a été rendue possible, grâce à une « coordination efficace entre le CNSP (Centre national de surveillance des pêches) d’Etel (56), les DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer) des départements 14/76 et la gendarmerie maritime du Havre ».

Le parquet du Havre a ouvert une enquête.



"Une année record pour la coquille"

La pêche au large de la coquille Saint-Jacques est ouverte depuis lundi 3 octobre 2022 et d'après l'Ifremer, qui évalue les stocks chaque été, depuis 45 ans, "nous sommes dans une nouvelle année record, note Eric Foucher, chercheur à l'Ifremer. On comptabilise près de 105 500 tonnes en 2022-2023 de ressources disponibles. C’est 6 fois plus qu’en 2000."

Ce n'est pas une surprise; mais le résultat d'efforts consentis par les pêcheurs depuis plusieurs années. "Les quotas sur le volume, la taille ou encore les restrictions sur les heures de pêche, toutes ces mesures portent leurs fruits ... de mer", se réjouit Dominique Lamort de Normandie Fraîcheur Mer. 

C'est simple, l'an dernier, plus de 30 000 tonnes de Saint-Jacques ont été débarquées dans les ports normands. La région peut même se vanter d'être devenu le leader du marché, ne serait ce qu'en brandissant ce chiffre. 





Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité