Unique au Havre, unique en France, le remorqueur USST 488 se refait une santé

Publié le Mis à jour le
Écrit par CG
Le remorqueur, restauré par l'association USST 488, à quai dans le port du Havre,
Le remorqueur, restauré par l'association USST 488, à quai dans le port du Havre, © Association USST 488

Amarré quai Renaud, dans le port du Havre, le remorqueur USST 488 est le dernier remorqueur de la flotte américaine venue en Europe pour la seconde guerre mondiale. Une poignée de passionnés entretient le navire inscrit aux Monuments Historiques.

"Il était un petit remorqueur Qui n’avait ja-ja-jamais navigué Qui n’avait ja-jamais navigué En haute mer. Ohé, ohé…" C’est sur cet air-là que l’histoire de l’USST 488 amarré dans le port du havre depuis 75 ans pourrait commencer.

Comme son nom l’indique, pour qui sait interpréter ce genre d’abréviation, le USST 488 est un United States Small Tug, le 488ème produit dans la série. C’est un petit remorqueur américain, de la catégorie des moins de 100 pieds (30 mètres). Long de 26 mètres, large de 7 mètres, avec un tirant d’eau de 2.45 mètres, il est fait de tôles d’acier soudées et abrite dans ses cales un solide moteur diesel de 700 chevaux qui lui confère une force de traction de 6 tonnes.

Une association aux petits soins du remorqueur 

Le USST 488 navigue et flotte depuis 75 ans dans le port du Havre, maintenant choyé par une équipe de passionnés qui vont et viennent à son bord, soucieux de ses moindres problèmes de vieillesse. Techniciens, anciens marins, simples bricoleurs ou amoureux de bateaux, ils se retrouvent deux à trois fois par semaine sur le bateau pour poncer, repeindre, gratter de la rouille…

Parmi eux, Jean Michel Lecordier met à profit ses compétences de soudeur, électricien, mécanicien, chaudronnier pour retaper le navire.  

Video - Retrouvez ci-dessous Jean-Michel Lecordier, invité de Anne Boétie dans Vous êtes formidables du 30 novembre 2021

C’est une petite fourmilière constituée en association « Remorqueur USST 488, le Havre 16th Port US » qui s’active dans la bonne humeur. Un plaisir que les associés partagent avec les 800 visiteurs qui se pressent chaque année lors des journées du patrimoine, mais aussi sur demande, de gré à gré.  

 

Des états de services militaire et civil très respectables

Le USST 488 est maintenant un vénérable bateau, sagement amarré quai Renaud dans le port du Havre. Mais il n’en n’a pas toujours été ainsi. 

Vénérable, certes, mais on ne peut pas dire que ce soit un vieux loup de mer car il n’a jamais navigué en haute mer. Il a été construit en mai 1944, à New York, pour les forces américaines, dans le cadre de la préparation des infrastructures nécessaires aux opérations du débarquement en Normandie pendant la seconde guerre mondiale. Comme d’autres remorqueurs, il a traversé l’Atlantique en convoi, chargé sur un cargo ou un Liberty Ship, et a été débarqué à Glasgow en juillet 1944 avant de rejoindre Plymouth et de traverser la Manche pour une arrivée au Havre le 9 octobre.

Pour soutenir l’effort de guerre en Europe, les américains ont créé une force de logistique dont faisaient partie ces petits remorqueurs.

Jean Michel Lecordier, membre de l’association US-ST488

 

Le Havre et son port sont à ce moment-là déjà libérés par les forces alliées mais presque complètement détruits. Le remorqueur assiste les bateaux dans leurs mouvements dans le port, déplace des pontons, des grues, aide au dégagement des centaines d’épaves qui encombrent les bassins. Il partira aussi en mission de renfort à Rouen et dans le port artificiel d’Arromanches pour des opérations de remorquage, d'appareillage et d'accostage de navires de guerre et de charge et pour la manutention d'engins portuaires.  

A l’époque, il y avait 11 membres d’équipage. Deux bordées de 5 personnes pour faire fonctionner le bateau, et un cuisinier.

Jean-Michel Lecordier

Au service du Port du Havre, le remorqueur reprend des couleurs  

En 1946, les forces américaines revendent leurs surplus de matériels avant de repartir. C’est dans ce cadre que le Port Autonome du Havre achète au Service des douanes des Etats Unis, en 1947, cinq remorqueurs du type Small Tug. Il en revendra 4 pour ne conserver que le USST 488. Le remorqueur rebaptisé ST8 délaisse son gris militaire pour prendre des couleurs. Il va contribuer aux divers travaux de dragage jusqu’en 1979 où il sera désarmé et abandonné le long d’un quai.

Ce bateau est le seul survivant en France de la flotte construite et utilisée par les alliés pour les opérations navales en Europe de la seconde guerre mondiale. Le Sally of New York, un sister ship du USST 488 est certes encore visible, mais il vous faudra un bon niveau de plongée pour le découvrir ! Il repose tranquillement au fond des eaux toulonnaises…  

En France, c’est le dernier qui est resté dans son état d’époque et en état de fonctionner. Il est complet. Il a un petit frère en région parisienne mais a été transformé en habitation. Ce n’est plus un remorqueur. Il en reste peut être un en Grèce ou à Stockholm qui va repartir aux Etats Unis. Sinon, il n’y en n’a plus.

Jean-Michel Lecordier

Le USST 488 désormais inscrit au patrimoine des Monuments Historiques

Remis gracieusement au Musée Maritime du Havre par le Port autonome à compter du 1er janvier 1994, c’est l’association USST 488, créée pour l’occasion, qui s'occupe de sa remise en état et de sa maintenance au profit du Musée Maritime. Le US ST 488 est depuis 1997 classé au titre objet des Monuments Historiques.

Des visites organisées en ce mois de décembre 2021

Vous voulez visiter ce remorqueur aussi vaillant qu’exceptionnel ? Une visite est prévue le 18 décembre prochain dans le cadre des rendez-vous du patrimoine. La visite est gratuite mais l’inscription est nécessaire.  Vous y retrouverez les bénévoles passionnés de l’association et, vous aussi, pourquoi pas, viendrez unir vos forces aux leurs pour assurer une vieillesse sereine à ce vaillant remorqueur !

> Rejoindre les bénévoles de l'association USST 488  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.